Y2157
Pensées



Y2157 Pensees

Quand parle la haine. Les Palestiniens : Israël n’a rien à voir avec le judaïsme… Leur si grand souci, ton authenticité…

Une habitude de déprécier, refus de reconnaître la valeur d’autrui. Hargne et méchanceté.

Un professeur de lettres, qui s’appelle… "Rabelais". --- Comment est-il ?--- Un peu… râblé.

Titre bébête, très fréquent, de journaux : "Ce qu’il faut retenir de"… Ce qu’il faut retenir ? Mais rien…

Des imperfections des hommes ? Elles sont naturelles. Le pape défend l’innocence de cardinaux accusés de pédophilie. Il se livre à une activité qui est le contraire de l’inquisition accusatrice. Avec une conviction peu fondée. Voici des victimes encore plus endolories ; il s’excuse.

Variétés du mal ? Le meurtre, le viol, le mensonge. Elles prolifèrent, tandis que les hommes y sont tellement accoutumés… Des Etats pervers, des polices qui sont fort criminelles.

Des mensonges en tout genre. Elles proviennent d’Etat qui se disent respectables. Aucune vérité, aucune justice, aucune liberté. Quand tous se livrent au mal, et qu’ils n’en ont aucune honte.

Meurtres et intempéries… Ce qui dépend de l’homme, ce qui n’en dépend pas.

Une habitude, partout, de la corruption. Avec une grande indignation, quand on la trouve, manifestement, chez autrui. Les autres sont bien criminels ; la mienne est innocente.

Indignation de ceux qui stigmatisent de graves fautes ; mais les leurs sont tellement normales…

Mirabeau cherche, inutilement, à préserver Louis XVI de la mort. De même, Malesherbes, qui est comme une sorte de Cassandre. Surdité du roi, enfermé dans ses idées sommaires. Il ne sait pas ce qui va se produire, et il se dirige, sans lucidité, vers sa décapitation.

Des rois décapités ; Charles 1 er, Louis XVI. Méritaient-ils ce triste sort ? Certainement pas ; mais quelle indignation, quand l’Etat islamique décapite des non musulmans ! Quels sauvages ! Nos guerres à nous étaient pardonnables…

Des faits divers ; d’autres actions perverses, qui sont celles de chefs d’Etat, de ministres. On ne peut pas demander à ces gens honnêteté ou dévouement. Ils agissent, dans leur inconscience, leur méchanceté. Et ils considèrent que tout cela est parfaitement normal.

Une promesse politique ? Mais ce n’est rien. Il convient de se détacher de ces soi-disant engagements.

La corruption ? Tricher au jeu ? Se doper, dans les compétitions sportives ? Il s’agit des mêmes comportements, que les intéressés ne trouvent en rien délictueux.

Comme les juges sont affirmatifs ! Ils ne savent rien, ne cherchent pas à savoir. Facilement, ils déclarent qu’un assassin de cent personnes n’est pas un terroriste… Sympathiser avec les meurtriers, en étant tellement clairvoyant… La haine est bien normale, n’est-ce pas ?

En France, l’Armée avec mensongèrement condamné Dreyfus ; elle n’a guère changé. Les diverses vilenies lui sont naturelles.

Retour à la page d'accueil : ici