Y2140
Pensées



Y2140 Pensees

Un projet de loi israélien, qui institutionnalise et légalise la corruption. Une aubaine pour toute la pègre politique, qui se réduit à cela. En toute impunité, volez ! La morale politique l’autorise. Quel bel Israël ! uniquement des malfrats à la tête de l’Etat. Et aucune malversation n’est interdite…

S’habituer a la corruption… La considérer comme pratiquement réglementaire, dans sa grande régularité. Ne pas avoir confiance en les propos d’un dirigeant quelconque.

Israël se vante toujours… Comme il est vertueux ! Exemplaire ! Démocratique même… Mais il grouille de
corruption, justifiant le verset : "Je suis un ver, et non un homme". Yalkout Chimoni : "Vous n’avez pas
agi comme les meilleurs des peuples, mais comme les pires". Chercher les pires comportements, et les
adopter, comme excellents et admirables. Israël est moderne, libre. Sans préjugés. Il vit avec son temps…
Quand Tchaadaïev a écrit son histoire de la Russie, il a déclaré que celle-ci n’avait rien inventé, et qu’elle se
contentait d’imiter. Indigné, le tsar l’a déclaré fou ; il l’a fait enfermer dans un asile psychiatrique. Il lui a
interdit d’écrire une seule ligne, jusqu’à sa mort. L’imitation est adorée par tous, qui ne se soucient que du
croustillant et du commun.

Une heure de télévision. Seulement l’inepte publicité, grouillante aussi par ce que ces gens appellent "les programmes". La débilité en série.

Un chant des fêtes de tichri a un refrain : "Bedil va yaavor". "A cause du fait qu’il est passé". Dieu est passé devant Moché. Le quotidien stupide qui est offert à chacun conduit à éviter cette bêtise triomphante. Le refrain devient "débile et passe outre". C’est tellement débile… Evite absolument cela. De même que Jeanne d’Arc sut toujours répondre à l’évêque Cauchon, à propos d’une question insidieuse et crapuleuse : "passez outre". Passe outre, dans les ébats obscènes de la propagande, de la publicité, de l’appel à la conformité. N’entends pas les discours des chefs d’Etat, frappés de sénilité. Abstrais-toi de leurs conciliabules, de leur auto-célébration permanente.

Le discours religieux, politique, abêtit. Il prétend te faire "vivre ensemble", mais il tend à te priver de toute vie. La religion confisque l’existence ; la politique aussi. Les vendeurs de tel ou tel machin s’ingénient à te pervertir, en prétendant qu’ils t’apportent une enviable jouissance. Mais ils te détruisent, ne laissant plus rien de toi.

Ne sois pas choqué : Les chefs religieux, politiques, sont tout aussi médiocres les uns que les autres. Ne leur prête pas attention. Que te vie se situe, résolument, en dehors d’eux. Ne te considère pas concerné par leurs mots d’ordre, qui sont l’expression même de la médiocrité, prônée et vécue par tous.

Georges Devereux : "La loi est l’expression collective de la haine". Elle t’explique, fielleusement, que "la loi est dure, mais que c’est la loi". Te refusant toute existence autonome. Tandis que ta liberté n’est qu’une répugnante insolence. Détruire les êtres, à partir de règles, plus ou moins ineptes. Faire couler leur sang, avec volupté : Ils ont oser se déclarer différents, ils ont prétendu ne pas être esclaves.

Le jeu social ? Les actes apeurés d’esclaves, qui n’osent pas choisir, dans leur vie, une quelconque liberté. Sous l’œil de l’assassin pervers, dans la tombe, le néant exigible de chacun. Conforme-toi, ou meurs. Vote, c’est indispensable. Cette France ambiguë, aime-la, ou quitte-la. Les slogans sont tellement plausibles… N’ose jamais chercher à t’en affranchir. Mouton ou bœuf, volaille, dans le troupeau docile, ne pense pas pouvoir faire une place quelconque à une originalité incongrue.

Les pédophiles sont protégés par leurs saintes congrégations, ecclésiastiques qui dissimulent le crime, directeurs d’écoles, sous la sainte mystique de l’éducation laïques. Mais, de même, dans toutes les activités de l’homme. Un Weinstein de Hollywood peut violer, harceler : Il ne fait aucun mal. Tous le couvrent…

Retour à la page d'accueil : ici