Y2139
Pensées



Y2139 Pensees

Les Etats-Unis ont annoncé, jeudi, leur retrait de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l’institution d’être « anti-israélienne ». Ils ont été rejoints par Israël. Comme le détaille le quotidien israélien Haaretz, cette crise intervient « après six années de controverses et d’acrimonie ». L’Unesco était dans le collimateur de l’Etat hébreu depuis qu’en 2011 l’organisation avait été la première des Nations unies à accueillir la Palestine comme un membre à part entière. Cela avait amené l’administration Obama à geler les fonds américains destinés à l’Unesco (80 millions de dollars). Le dernier accrochage remonte à juillet lorsque l’organisation avait classé le tombeau des Patriarches à Hébron – où vivent 800 colons israéliens – au patrimoine mondial comme un site palestinien historique à protéger. Une organisation "pour l’éducation, la science et la culture". Une corrida permanente. Israël est raciste. Il n’a rien à voir avec Jérusalem. Se retirer, comme grande puissance, les Etats-Unis. Toutou docile, Israël fait de même. Si les Palestiniens n’ont aucun droit, il leur est interdit de se venger, dans une sorte d’acupuncture, d’envoûtement des ennemis exécrés. L’indignation est mutuelle, elle s’acharne sur le pauvre ennemi…

Harcèlement sexuel : des révélations quotidiennes, des inculpations, des procès. La pulsion sexuelle est la plus grande chez les hommes. Elle se cache, se dévoile. Une indignation étonnante, alors qu’il s’agit de la plus profonde passion.

Sans corruption, il n’y aurait pas de ministres. La soif de s’enrichir est aussi profonde que celle de nuire à autrui.

Georges Devereux : Le droit est l’expression constante de la haine. Se servir de cette loi si dure, si sévère, et si constante. Détruire des ennemis, en se servant de cela. Instinct de Kaïn, qui aime faire mal, qui raffole de faire couler le sang. Cela, en toute impunité, dans l’instinct moral prétendument outragé.

Quelles sont les activités humaines ? Détruire, aux dépens d’autrui. S’ingénier à discréditer. Prononcer les phrases fielleuses, qui feront mal. Se présenter comme étant le rempart de la saine morale, alors que l’on n’est qu’un bandit permanent.

Les plus nuisibles ? Ceux qui ont un plus grand pouvoir. Se présenter comme défenseur acharné de la morale, alors que l’on aime, surtout, tuer.

Gengis Khan ? Le plus grand bonheur ? Violer des veuves et des filles, qui pleurent, tandis que l’adversaire a été tué. Al Mutanabbi ? Le plus grand bonheur ? Donner la mort. Le plaisir extrême des pyramides de crânes est une joie raffinée, la plus grande, la plus belle. C’est pour cela que l’on combat. Et non, comme le dit Attila, maladroitement, pour l’or.

Les Juifs sont avides d’or. Ce n’est pas le cas des Allemands, qui sont indifférents à l’or du Rhin. Brunehilde et Kriemhielde provoquent, à Worms, des bains de sang. Dans la gloire, la beauté du meurtre généralisé.

Pauvre femme… Elle n’a que son corps à montrer. Elle provoque le désir. Et cherche, dans le monde des hommes, à faire valoir ses propres soifs. Durer, exister, être désirée. Se servir des convoitises, et en tirer le bonheur de compter, d’être un faire-valoir par les mâles emplis de soif sexuelle.

Freud : Désir sexuel, et sentiment d’être important. Compter pour une femme, trouver sa place dans le monde des hommes.

La frénésie sexuelle est tellement grande… Elle impose sa loi. Les autres désirs, par rapport à elle, sont secondaires.

Retour à la page d'accueil : ici