Y2137
Pensées



Y2137 Pensees

Publicité à Jérusalem : "Nourriture et culture".

Publicité à Jérusalem : "Cacher pour les Mehadrin". Certainement une grande famille.

Pas de colère envers celui qui n’a pas d’idéal, au lieu de le faire souffrir encore davantage, dans une critique inutile.

Ce qui est populaire ne peut être que rudimentaire.

Réjouir sa femme, pendant l’année du mariage… Non, toujours.

Une vérité ? Des affirmations douteuses. Symétriques, et non-convaincantes. L’incantation obstinée, plutôt que la réalité d’une beauté vécue.

Une exposition au Louvre, sur François 1 er : "Une nouvelle Renaissance". L’ancienne ne suffisant pas…

Sur un teeshirt, un dessin d’homme ; derrière lui, de grands singes de différentes tailles. Et la légende : "Ne me suivez pas"…

Quelle frénésie publicitaire, en Israël ! Appuyer une légitimité ; se déclarer juifs. Chacun est censé être gai, certain de l’avenir.

L’ancien Rabi de Loubavitch, artificiellement proclamé Messie après sa mort… Des publicités, partout en Israël. Dans les rues, sur les autobus… Comme je déteste ! Voir ce visage, en permanence, me paraît atroce. Je ne supporte pas cette imposture, dont il a été, ou non, coupable. Je trouve répugnant ce procédé incantatoire. Ce crypto-christianisme, cette idolâtrie. La même intoxication que celle des stars, plus ou moins prostituées. Inconscience, irresponsabilité, sénilité. Des idées stériles sur la vie, qui font tellement de mal… J’ai honte de faire partie, avec ces gens, du même peuple ; je ne me reconnais pas en eux, et ils me répugnent profondément.

Cynique expérimenté, Mitterrand joue avec les gens. Pour obtenir des sympathies, se traduisant par des votes pour lui comme président, il simule un attentat contre lui, à l’Observatoire. Sans honnêteté : cette qualité lui est étrangère. Il dissimule aussi sa grave maladie, simplement pour exercer le plus longtemps possible son maléfique pouvoir. Avant de mourir, il fait en sorte qu’une messe à Notre Dame le rende égal à quantité de souverains qui ont connu la même chose. Sans croyance d’aucune sorte. Il fréquente l’assassin Bousquet. Cela ne le dérange aucunement. Quand on l’interroge à ce sujet, il déclare seulement : "Tous le recevaient". Il fleurit chaque année la tombe du sombre Pétain, comme membre de la collaboration, muni de la francisque. Un personnage plutôt répugnant, content de manipuler les êtres comme des marionnettes. Michel Rocard, nommé premier ministre, déclare, plus tard : "Il ne m’a nommé que pour me détruire". Quel homme détestable ! Et sa femme qui le défend, comme s’il était innocent de tout…

En Israël, les hommes pieux, à l’exception du Rav Kouk, était hostile à la création d’un Etat. Quand Israël est créé, ils n’ont aucun complexe à exiger la propriété de l’Etat, du Kotel… Vivant dans le parasitisme, prenant tout à l’Etat, sans rien lui donner, en le détestant. Ennuyer tous les habitants, avec leur Chabat, leur cachrout. Tout leur est dû ; surtout, pas de service militaire… Moché demande à Reouven et Gad de mener la guerre aux côtés d’Israël. Eux n’ont aucune obligation de ce genre. Ils n’ont pas besoin d’être "en règle, envers Dieu et Israël". Une crapulerie détestable, profiteuse. Aucune morale d’aucune sorte, tout en se réclamant, d’une manière factice, d’une Tora qui leur est totalement étrangère.

Retour à la page d'accueil : ici