Y2131
Pensées



Y2131 Pensees

Un petit papillon erre dans l’ascenseur : Il n’est pas fixé sur l’étage où il voudrait aller ? Plus vraisemblablement, il est perdu…

Bardé de diplômes, avec tout son barda. Cela barde.

Critique rétrospective, alors que le jugement avec été provisoirement suspendu. Au bout d’un certain temps, ton jugement est perspicace, et tu critiques lucidement ce que tu avais d’abord, légèrement, accepté.

Haroun el Rachid, calife. Il porte le prénom d’Aharon ; lui qui a fait fortune dans l’arachide. Son père ne connaissait pas le bâton d’Aharon, d’amandier, qui a fleuri.

En 1776, deux ans avant la mort de Voltaire, Mozart donne un concert à l’opéra. Malade, Voltaire ne peut y assister. Il le déplore, dans une lettre, où il parle de "Mazar". Deux fautes d’orthographe dans si peu de mots, pour un virtuose de la langue française. Mais Mozart, bientôt voué à la fosse commune, dépend de Coloredo, archevêque de Salzbourg, pour lequel Mozart, qui n’est pas noble, n’est donc qu’un laquais. Il l’appelle même… "polisson". Pour Mozart, pas une seule commande musicale de sa part.

On parle de rayer la Corée du Nord, pour ses essais nucléaires ; l’Iran profère la même menace, à propos d’Israël. Mais ses essais nucléaires ne sont pas critiqués ; pas plus que ceux des Etats-Unis, et de beaucoup d’autres Etats dits voyous, mais ayant tous la légion d’honneur.

La politique ? La crapulerie, présentée par tous comme très opportune, bien raisonnable. Real Politik. Non celle du rêve et de la naïveté. Le crime est nécessaire ; il est louable, eu égard aux intérêts "supérieurs" qu’il défend, efficacement.

Pauvres jeunes filles juives, traquées par les nazis, qui en veulent à leur vie. Pour survivre, elles se donnent à n’importe qui ; pour sauvegarder ce qui peut l’être. Purifiées, peut-être, dans leur imaginaire, par une union sexuelle avec un jeune homme juif. Comment condamner cet acte désespéré de préservation de soi ? Les martyres sont proches de la mort, elles s’y vautrent même. Une simple jeune fille n’est pas obligée de vivre cela. Trois fautes graves, selon le Talmud, parmi lesquelles la dépravation sexuelle. Mieux vaut se faire tuer, que les commettre. Du moins, en public ; mais en privé, tout est possible, légitime même… Sur ma couche de mort, préserver, autant qu’il est possible, la survie d ma personne…

Histoires peu ragoûtantes, autour de la responsabilité de l’Etat. Mais comment les raconte-t-on ? Un art du plaidoyer autojustificatif. Selon mon récit, tout ce que je fais est normal, bon même. Sans morale, peut-être, mais avec l’efficacité, qui relève de la responsabilité du chef. Qu’il ne fuie pas dans une esthétique morale ; qu’il sache, au contraire, être même abject, pour atteindre des fins hautement légitimes. Je raconte les choses qui se sont passées, à ma manière. Même si un tribunal, beaucoup plus tard, me condamnera salement.

Régis Debray : "La France est un pays catho-laïque". Effectivement, à la fois, les deux attitudes. Catholique, en ce qui me concerne. Laïque, en ce qui concerne les autres. Hypocrisie de Chirac, quand il était président : Ne pas arborer des signes religieux. Mais la croix est légitime ; "une petite croix", dit-il.

Une grande aptitude de l’homme à se donner raison ; pour jouer, mais sans prendre la chose au sérieux, se dire, "aussi", "pauvre pécheur".

Les plus grands saints, peu lucides en ce qui concerne leur conduite, ses attendus. Naïfs, inconscients.

Retour à la page d'accueil : ici