Y2120
Pensées



Y2120 Pensees

Hexagone, Pentagone : Deux puissances s’affrontent. Mais le dodécagone menace, lui aussi.

Godefroi de Bouillon. Sur le chemin de la croisade, il est allé à Troyes, consulter Rachi. Il n'a pas compris qu'il avait rencontré le roi de Jérusalem, et il s'est proclamé roi. Un autre, roi d'Achkelon (origine de l'échalote). Bouillon ? Les bouillons de sang qu'il a versé dans sa croisade, pour la plus grande gloire de Dieu.

Torquato Tasso, auteur de la "Jérusalem délivrée", assez fou ; mais grand poète.

Un slogan : "Votez utile"… Donne-toi l’impression qu’en votant, ton action est utile…

Des promesses hypocrites, de celui qui ne cherche que le pouvoir. Avec moi, tout sera différent. Il n’y aura aucune injustice, aucune malhonnêteté. Pas même un soupçon de corruption. Mais la réalité est bien plus décevante, obscène et honteuse.

Guerre des six jours ? Une délivrance. La tentation de croire que j’avais raison, puisque j’ai triomphé.

Antisémitisme ? Chercher à se défaire de l’étau insupportable d’un dieu inepte. Préférer l’infini d’espaces beaux, sans ambiguïté.

Les Iraniens attaqués, dans le mausolée du sinistre Khomeiny ? Ils ne comprennent pas… Cet homme est si saint ! Il a apporté une vérité incontestable. Il a mis les femmes au pas. Il défendait le noble chiisme, contre le méprisable chiisme. Ainsi, les Abbassides exterminèrent les Omeyyades, et ils détruisirent même, comme c’était convenable, leurs tombeaux. Grande tradition de la Saint-Barthélemy, du massacre courroucé de Chkhem. Comment se fait-il que des criminels endurcis s’en soient pris à ce qu’il y a de plus sacré ?

Fatwa contre Rushdie, le condamnant à mort. Il a porté atteinte à la "sainteté de l’islam". Sainteté ? Quelle sainteté ? Plutôt la cruauté. Personne n’a le droit de critiquer quoi que ce soit, dans mon islam, qui est parfait. Celui qui le fait est diabolique, alors que je possède l’exclusivité de la chose.

Mausolée de Khomeiny, à Téhéran, mausolée de Talaat Pacha, à Ankara. Khomeiny a étouffé toute liberté, rien que dans la cruauté de son regard assassin. Talaat Pacha, ministre turc, a organisé le génocide des Arméniens. Il a le grand mérite d’avoir donné à la Turquie sa noblesse, face aux ineptes Arméniens, qui ne méritaient que d’être égorgés, pour faire plaisir au dieu vampire, le Quetzalcoatl d’islam. Quelle grandeur, dans tout ce sang qui dégoulinaient ! Mais nous n’avons rien fait de tel, nous nions absolument des crimes que nous n’avons pas commis. Peut-être les Arméniens se sont-ils suicidés ? Peut-être ont-ils choisi ce chemin pour nous discréditer ?

Les Turcs veulent entrer dans l’Europe. Aussi sanguinaires qu’elle, ils ne sauraient la salir. Le même goût du sang, du meurtre.

Napoléon meurt. La France ne réclame sa dépouille que 19 ans après ; et c’est probablement un autre qui est fastueusement enterré aux Invalides. La royauté s’est vengée de l’empire, quand la roture s’est emparée des fastes remontant aux Mérovingiens, aux Capétiens. Les Mérovingiens, eux-mêmes des bâtards. La fausse noblesse défend la goutte de sperme provenant de Saint Louis, qui définit un prince du sang. Oui, un prince bien sanguinaire, comme il convient.

Naïveté électorale : J’ai gagné, j’avais donc raison… L’histoire m’a équitablement jugé.

Retour à la page d'accueil : ici