Y2109
Pensées



Y2109 Pensees

Fumisterie des écrouelles… Acquis de la Révolution, l’écrou.

Pénélope innocente : C’est avec son fil qu’ont été cousus les complets litigieux.

Trump, annulant toutes les actions d’Obama : Chien jappant, rageur, revanchard. Rien d’autre.

Catégories de personnes : Une aberration. Reconnaître chacun pour lui-même, sans le rattacher imperturbablement à des catégories collectives. Voir chacun tel qu’il est, et non selon un schéma abstrait, implacable.

Au lieu d’une morale, la vaine procédure, encore plus inflexible, risible dans son caractère soi-disant absolu.

Antiquité romaine : Les Voraces et les Coriaces.

Une affiche pour de la musique africaine. Deux noirs. Il est dit qu’ils ajoutent de la couleur sur l’affiche. Brandir ce qui crée une honteuse hostilité, et en faire un titre de gloire.

Le changement d’heure est trop brusque, et il dérange certains rythmes de vie et certaines habitudes. Il vaudrait mieux qu’il soit progressif : Une minute de plus ou de moins chaque jour. Evidemment, il faudrait que l’industrie horlogère puisse suivre.

Avoir la tête dans le guidon : être extrêmement occupé de telle sorte qu'on n'arrive pas à penser à autre chose, étant débordé par ses occupations. D’accord, mais quel rapport avec Guidon, qui ne connaissait ni le vélo ni le molo ?

Comme chacun des candidats à de basses fonctions se vante ! Il est tellement honnête, capable… Au contraire, ses concurrents manifestent en tout leur indignité, leur nullité. Je ne comprends pas que l’on puisse, en permanence, se présenter de cette manière, chacun rivalisant d’agressivité et de ruse. Comme tout cela diminue les hommes ! L’idolâtrie n’est pas loin, avec la déification d’"empereurs" qui sont bien quelconques, comme les empereurs romains. Et la guerre, pour assaisonner cela, pour donner un contenu apparent, mais artificiel, à de nobles enthousiasmes.

La violence, la virulence. L’incapacité d’admettre la légitimité d’une pensée quelconque. Un univers de la censure légitime. En effet, il faut protéger les âmes faibles – c’est-à-dire toutes – de leur outrecuidante liberté. Même le censeur est influençable, et il doit se protéger des idées vraies, qui pourraient faire de lui autre chose qu’un robot social, huilé pour accomplir la volonté du maître-chien.

Brennius : "Malheur aux vaincus" ! Ils sont justement condamnés et honnis, considérés comme d’indignes responsables de leurs défaites. Au contraire, celui qui est victorieux mérite tous les honneurs, et il est porté aux nues par l’opinion publique bien conformiste.

Le politiquement correct ? Une plaie. Mais aussi, l’esclavement correct, suivant les lois impérissables de tous les esclavages. Pour Pie XII, pape insignifiant, les pauvres le sont de par la volonté de Dieu, et ils doivent se soumettre à leur triste condition, dans la piété et le renoncement. Quant à lui, comme ses nobles pareils, il vivait dans le luxe, sans se sentir le moins du monde coupable de quoi que ce soit.

On m’a traîtreusement accusé, mais j’ai fait appel. Je suis donc innocent. De même, l’assassin ivre se défend victorieusement : Comme j’étais ivre, je ne suis pas responsable de mon crime.

Retour à la page d'accueil : ici