Y2108
Pensées



Y2108 Pensees

Fierté américaine : Un président de plus en plus jeune, puissant, perspicace et… fou. A Rome, du temps des papes Borgia, 60 courtisanes nues dansent chaque soir pour les cardinaux. Les peuples savent bien pourquoi ils peuvent être fiers de leurs dirigeants.

Un traducteur de Kabir, mystique de Benarès : Trumpp… A l’orthographe près, on trouve une bonne diversité dans l’univers.

En prison en Lituanie, Menahem Begin emporte avec lui la biographie d’André Maurois sur Disraeli.

Tsahal prévient les Syriens. Si vous attaquez les objectifs d’Israël, nous détruirons votre aviation. Une arrogance réconfortante. Mais la manière de parler de Goliat, et non de David.

Les humains, prisonniers d’une société qui leur interdit toute spontanéité, toute liberté. Société aseptisée, dans laquelle l’homme est étouffé.

Saint Jérôme reproche, au 4 ème siècle, à un ami de ne pas lui avoir écrit. L'autre lui dit : Mais la poste marche si mal... Jérôme : C'est ce que disent ceux qui n'écrivent pas...

Brésil : Viande avariée, fonctionnaires corrompus. Les Brésiliens sont donc anthropophages, mais leurs repas présentent des avaries.

Pauvres Amerlocks, en proie, amers, à une loque pour les gouverner.

Begin est emprisonné en Lituanie. Il emmène avec lui, en prison, la biographie d’André Maurois, sur Disraeli. Plus tard, il sera premier ministre d’Israël. Peut-être, dans son geste, a-t-il bousculé le mandat britannique ?

Un lag ba omer, chez les Oranais. Méir Zini chante, avec flamme, mentionnant les "hakhmé ha sidra". Plusieurs années après, je lui demande qui ils étaient. Très simplement, il me répond : "Je ne sais pas". Mais cela ne l’avait pas empêché de chanter, avec ferveur…

Barghouti est en prison en Israël. Mais il vient d’être condamné pour… évasion fiscale. Ne pouvant pas, réellement, s’évader.

Un langage châtié, de candidats à la republic presidency de France : "Un couteau dans le dos". Voici le niveau de ces gens. Mais aussi, ils correspondent bien au brutal Clovis, fracassant le crâne d’un de ses soldats, qui s’est penché pour ramasser, pour lui, quelque chose. Rusés, violents, opportunistes. Surtout, sans consistance.

Des événements, des nouvelles ? Une belle laideur, que tous acceptent, comme formant le tissu naturel de la vie.

Je suis las de la décision constante des tribunaux d’Israël, qui acquittent les policiers, quand ils molestent sauvagement des Palestiniens. Comme s’il était juste d’innocenter ceux qui sont grandement coupables. Peuple sous-développé, qui soutient toujours sa police, si brutale qu’elle soit. Un spectacle affligeant. Même si le cas dans tous les pays, je ressens amèrement ce simulacre de justice. Fascistes qui soutiennent les criminels, parce qu’ils sont censés assurer la sécurité. Le contraire de cette justice, justice, qu’Israël est censé rechercher ardemment. Mais ne cherche pas, chez le petit peuple levantin, une vertu quelconque, dans quelque domaine que ce soit : Il n’en a guère… Pauvre démonstration d’injustice chronique, celle qui correspond bien à ce qu’est, réellement, ce peuple.

Retour à la page d'accueil : ici