Y2105
Pensées



Y2105 Pensees

Un réveil qui sonne à la minute près… A la minute près : sans les approximations des réveils courants, qui ne respectent pas beaucoup le rythme normal de la vie. Un réveil connecté au temps, et non toi, connecté à lui.

Découverte de sept planètes ; dans trois, de l’eau, "indispensable à la vie", disent les savants. Ils savent tout, les savants… Comme si Dieu ne pouvait pas créer, sans eau et sans rien d’autre. Sentencieux, affirmatifs, négatifs, ceux qui soit pouvoir contenir le pouvoir créatif de Dieu dans des limites placides.

Nombreux gestes : Enlever, mettre des chaussures. Pendant toute la vie. Des actes insignifiants, qui peuvent être lassants. Mais la joie de la vie englobe toute routine dans son bonheur.

Je compare les noms, tellement voisins, de François Fillon et de François Villon. Un ami me dit que Villon avait "d’autres valeurs" (que Fillon). Comme il était poète, il ne pouvait pas être, aussi, truand…

César, après avoir beaucoup réfléchi, déclara : "Alea jacta ouest". Et il attaqua la Gaule, non la Chine.

Quelque chose de positif avec le Front National : Chez lui, au moins, il n’y a pas d’avocats juifs…

Personne n’a l’exclusivité du mensonge ; mais avec quelle indignation on dénonce celui des autres !...

On s’est rendu compte, déjà dans l’arche, que Noah était saoul, parce qu’il ne savait plus où il avait mis le gouvernail.

En autobus, j’ai parlé avec un homme qui lisait les fillonnades données par le "Canard enchaîné". Un dialogue immédiat, simple, amical. Je ne saurais l’avoir avec n’importe quel homme politique, empêtré dans ses mensonges et ses combinationes. Le simple peuple, qui vaut bien mieux que ses tristes chefs.

Dîner du Crif : Je ne comprends pas cette triste mondanité périodique, que je trouve aberrante. Hollande embrasse Macron, qui l’a trahi. C’est le "baiser de Judas".

François Bayrou : "Pour moi, il y a une culture française". Autosatisfaction, après la Terreur, le Statut des Juifs. En 1895, un autre Bayrou, s’adressant aux peuples colonisés, à la tribune de l’Assemblée nationale, disait : "Vous étiez des bêtes, nous avons fait de vous des hommes". Et pour Jules Ferry, modèle éducatif, "Les peuples supérieurs ont des droits sur les peuples inférieurs". Malgré les hommes de lettres, dont beaucoup sont sanglants, la masse énorme de corruption, de vilenie, de meurtres. Pour Guaino-Sarkozy, les peuples africains n’ont pas eu d’histoire, avant l’arrivée des blancs. Comme c’est agréable, d’être tellement content de soi !...

Tu t’entoures de truands, pour l’exercice d’un pouvoir que le hasard d’une élection te confie. Mais te voici à la tête d’un gang, que tu considères légitime… Sans but, autre que celui qui consiste à maintenir ton pouvoir. Tes élections sont des traîtres, encore plus corrompus que toi ; et tu vogues, dans les miasmes de la criminalité.

Il est agréable de se dire honnête, alors qu’on ne l’est pas ; de se bercer d’une compétence qui gouverne, qui n’est qu’illusoire.

Une histoire quotidienne ? Celle des crimes de toutes sortes ; pas vraiment de nouvelles agréables. Seulement la manifestation du mal.

Des catastrophes ? Au moins, les chefs ne les ont pas toutes voulues.

Retour à la page d'accueil : ici