Y2098
Pensées



Y2098 Pensees

J’ai une dent qui se casse. Je ne lui ai pourtant pas dit : "casse-toi, pauvre conne"…

L’ambassade des Etats-Unis en France transférée à Pigalle. Orgies de Monsieur à Saint-Cloud, frère du roi ensoleillé, de Berlusconi. C’est quoi, une ambassade ? La vie parisienne d’Offenbach, l’hôtel du Minet Galant de Feydeau.

Madof, voleur et destructeurs de tant de vies, est en prison pour 150 ans. Actif, il fait des affaires. Maintenant, il est le leader mondial du chocolat chaud. Scandale du laisser aller. Laisser cet homme s’agiter d’une manière lucrative, une inconscience de la justice. De même, Igal Amir, assassin de Rabin, qui a tout son confort en prison, qui s’y marie. Faiblesse de ce que l’on appelle la justice.

Je dois prendre un bus, et fais signe au chauffeur. Il s’arrête, devant cbez moi, n’attendant pas d’arriver à la station. Quand je veux descendre, même chose, il s’arrête avant la station. Un exemple de bus-stop.

Une banque, la Société générale, fait systématiquement sa publicité. Elle propose des transactions autour de l’argent. Ne connaissant d’ailleurs rien d’autre. Pour cela, elle se sert de beaux minois féminins, certainement plus attrayants que les magots, quelque peu discrédités, même chez les bourgeois. De jolies femmes, quelquefois un peu dévêtues. Pour t’inciter à placer sur elles ton dévolu sexuel. Tu es seulement un placeur d’argent, aimant l’économiser, et investir à fond perdu des femelles consentantes. C’est cela que tu es, la banque fondée par Saint-Simon, socialiste et s’enrichissant, avec des hauts et des bas. Des hauts le cœur, et même le suicide, te rappelant tes réflexes élémentaires, et te proposant des placements sûrs sur des corps féminins. En te positionnant sur le corps agréable d’une femelle de passage, tu ne saurais te tromper. Fais confiance à ta banque, qui ne veut que ton intérêt. Elle n’est soucieuse que de toi, te donnant l’exemple quotidien du désintéressement, qui ne te dépouille qu’en pensant à ton plaisir sexuel, seule vérité dans ton vide. Maximise ta nue-propriété, en te fiant aux conseils avisés de spécialistes. De même, Kublai Khan envoyait tous les deux ans ses ministres, qui ne servaient à rien d’autre, jusqu’aux confins de l’Empire chinois. Trouver 50 jolies femmes, à ajouter au harem du monarque. Après les avoir essayées, s’assurant qu’elles étaient bonnes pour l’utilisation.

Hölderlin est l’hôte d’un notaire, Gontard. Il lui prend sa femme, qu’il appelle Diotima. Mais il investit forcément, psychologiquement, dans l’étude du mari… Ce qui accroit son déséquilibre.

L’injustice criante, présentée comme la justice même. Ses cautions, tellement respectables. Les victimes ne peuvent rien dire ; surtout pas se plaindre. Celui qui révèle la mascarade est un traître, un ennemi de la vérité. Il mérite d’être tué. Jésus, Socrate, beaucoup d’autres. Victimes du mal. Pourtant, aux yeux de la populace juive, Jésus était un criminel. Comme Mandela, aux yeux d’Eisenberg, respectable directeur général de la De Beers. Socrate, pensait Anytos, mettait en péril la merveilleuse civilisation d’Athènes. Celle-ci s’écroula, après la guerre du Péloponnèse. Et que reste-t-il d’Israël, après le meurtre indigne de Jésus ? Des vestiges. Plus rien. Léon Poliakov montre le déclin de l’Espagne, après l’expulsion des Juifs. La Soviétie, qui paraissait si forte, s’écroule, quand les crimes monstrueux de Staline sont dévoilés. Même si Togliatti déclare qu’il s’agissait d’une affabulation.

Mensonges publicitaires éhontés, propagande monstrueuse basée sur le mensonge. Des succès apparents, mais un écroulement normal, qui reconnaît l’absence de valeur d’une société déchue.

Incantation du pacifisme, qui est aveugle, devant le déferlement de la volonté de tuer, tellement répandue dans le monde des hommes, avides de gloire. Le néant, dans lequel on prime la déchéance, considérée comme un devoir évident. A l’ombre des patriotismes séniles, le déclin et la perte d’une société qui n’a pas tellement de légitimité.

Retour à la page d'accueil : ici