Y2092
Pensées



Y2092 Pensees

Benjamin Shapell : Les relations de Lincoln avec les Juifs ont affecté sa décision d’abolir l’esclavage. Comme si les Juifs étaient contre… Le Talmud n’est pas hostile à l’esclavage, pas plus qu’Aristote. Les Juifs sont esclaves de leur halakha uniformisée. Ils sont aussi, en général, esclavagistes. Ils ont fortement appuyé le régime blanc de l’apartheid en Afrique du sud. N’ont de sens de la liberté que lorsqu’ils sont détachés du judaïsme. Juifs des Lumières, si peu juifs… Mais aussi, Voltaire et Montesquieu étaient négriers. Détachés de toute valeur, une pose universaliste. Elle est plus esthétique que morale. Comme c’est agréable, de se gargariser de thèmes mythiques, dans lesquels les Juifs sont libérateurs, épris de hautes valeurs… Il y a ici une présence gênante des complexes juifs, comme dans l’amour des ours pour le miel, et des Juifs pour les prix Nobel.

Une laïcité de plus en plus éclatante, en France, avec des sapin de Noël de plus en plus gros. Une hypocrisie de la laïcité débridée, avec une secrète émotion à propos de souvenirs d’enfance. Mais chercher, sans complexes, à l’imposer aux autres.

De gros sapins, bien voyants ? Surmontés, peut-être, d’une burqa.

Au Brésil, un prix anti-corruption, décernés à des juges : La chose est tellement rare ! Elle mérite des félicitations.

J’ai vu Jésus, portant péniblement sa croix… Ployant sous un énorme sapin de Noël, un homme manque de tomber.

Léo Couper récuse, avec horreur, la publicité. Avec ses mots atroces : Léo : Campagne, stratégie, cible, impact.

Maintenant que Trump, pauvre clown invétéré et trompeur, est devenu président puissant, la France pourrait avoir, elle aussi, Strauss-Kahn…

John Ruskin écrit un livre : "Histoire des monuments de Venise, pour ceux que cela intéresse encore". Pieusement, Proust visite Venise avec sa mère, ce livre à la main.

Dans la presse désœuvrée, les mêmes articles, toujours : "Il raconte le djihad" : Recherche, malsaine, d’émotions fortes. Quand on n’a pas suffisamment de Landrus…

Une France désemparée, après un insignifiant président qui se retire. Vite, un chef ! Une certaine Ségolène peut faire l’affaire ; ou bien une Mazarine : Il y a bien eu un Mazarin ?

Diminuer la femme ? C’est une attitude courante, présente chez tous les peuples. Elle serait, avant tout, sexuelle. Créée pour remplir une fonction très précise, liée au désir et à son assouvissement. L’homme aime énormément cela, et ne pourrait vivre s’il est privée de ce bonheur permanent. Mais comme il a tendance à mépriser la femme, comme ayant, avant tout, une vocation sexuelle… Amnon, fils de David, convoite sexuellement sa demi-sœur Tamar ; il finit par la violer. Ensuite, il la déteste, lui reproche sa propre indignité. Pierre Louÿs et la fille de José Maria de Hérédia s’aiment. Mais Pierre n’est pas riche, et Hérédia a besoin de "bien marier" ses trois filles, pour pouvoir entretenir ses toutes jeunes maîtresses, actrices, danseuses. Il marie Marie à Henri de Régnier, écrivain de renom. Marie ne se donne pas à son mari, mais elle va s’offrir à Pierre, nue dans un manteau de fourrure. Pierre ne refuse pas, mais, de ce fait, il ne l’aime plus. Il épouse sa sœur, Louise… Marie est dépréciée, dans une estime évanescente. La femme, complète, mais difficilement comprise et appréciée. Une prostituée est, pour l’homme une relation plus simple…

Retour à la page d'accueil : ici