Y2064
Pensées



Y2064 Pensees

Le mensonge chronique, comme idéal de vie. Cazenave, ministre paraît-il, déclare que toute la sécurité, à Nice, était assurée. Il n’y aurait pas dû y avoir 84 morts, et des blessés. Aucun mensonge ne fait peur à ces gens ; des photos, des films, montrent le contraire. A Charonne, affirmait le sinistre préfet Papon, il n’y avait eu "que" deux morts ; en réalité, 200. Les dégâts du Médiator ? "Seulement" deux morts, disait le sinistre Jean Servier, alors qu’il y en avait eu 5 000. Dans l’univers du mensonge, pas de limite.

Pablo Neruda s’appelait Ricardo Eliezer Naftali, Reyes, Rasoalto. Ricardo ? Le riche. Eliezer ? Dieu m’aide, noms de l’intendant d’Abraham, du fils de Moché, de Rabi Eliezer le grand. Naftali ? Une des douze tribus d’Israël, apparemment spécialisée dans le transport de courrier. Tout cela, perdu au Chili, au milieu des exils, avec d’autres prénoms, babyloniens, allemands, russes, chinois, hindous. Une humanité déchiquetée dans ses héritages implicites, la plupart du temps inconnus, errante au cœur de ses différentes errances. Il paraît que Che Guevara s’appelait en réalité Che Guemara, et qu’il était un fervent étudiant d’un Talmud dont il ne connaissait pas même l’existence. Journal de son frère, plutôt insipide, comme l’aurait été, sans doute, celui du frère de Shakespeare.

Lieberman, ministre en Israël, compare l’œuvre de Mahmoud Darwish à Mein Kampf. Il ne respecte rien, surtout pas un adversaire de son racisme, de son nationalisme débile. Il ne peut apprécier la poésie de Darwish, pas plus, sans doute, qu’aucune autre. Qu’il est grave d’augmenter considérablement les fautes d’Israël, en irresponsable sauvage !

Rue Fortuny, à Paris, dans la Plaine Monceau : Au 17, longtemps, la Sokhnout, Agence juive. Y ont habité : Sarah Bernhardt, Marcel Pagnol, Edmond Rostand (Il y écrivit Cyrano de Bergerac. Et aussi, la famille Sarkozy, quand Nicolas était enfant. Bourgeois entre eux.

Sécurité à Nice… Le ministre de l’intérieur a formellement déposé plainte, lundi, contre la policière municipale qui l’accuse d’avoir fait pression pour modifier un rapport sur l’attentat survenu le 14 juillet. Faire semblant qu’il y a une justice en France. Que jamais les ministres et notables "n’interviennent" pour obtenir ce qu’ils désirent. Sénilité et hypocrisie bourgeoise… La vérité ne compte pas ; seulement les intérêts du ministre, ce qu’il veut faire croire. Quiconque s’oppose à sa version du mensonge est un dangereux ennemi…

Mépris raciste… Omniprésent. Nous sommes bien supérieurs à ces Noirs, à ces civilisations primitives africaines. Sans nous, elles n’auraient pas eu d’histoire. Nous les asservissons, ce qui est notre droit et notre devoir. Militairement, commercialement, religieusement. Nous leur apportons des bienfaits dont ils n’ont aucune idée. Pleins de générosité, dans notre mépris justifié…

Trilogies superficielles, rassurantes… Elles donnent une fausse impression, de réflexion, de profondeur.

Une opinion sur soi ? Elle est rarement fondée, chez l’orgueilleux. Aussi, aucune conversation, sur ce sujet, n’est utile.

Ne pas déplorer la cruauté, trop commune ; l’ignorer. Pour soi, la remplacer par tout autre chose.

Esclavage ? Asservissement militaire, commercial, religieux. Toutes les servitudes, imposées par le plus fort. De toi faire simplement un esclave. Et il faut, aussi, que tu me sois reconnaissant. Edmond Bayrou, à la tribune de l’Assemblée nationale, en 1905, s’adresse aux peuples colonisés : "Vous étiez des bêtes, nous avons fait de vous des hommes." Et le thème obsessionnel : Droit des peuples supérieurs à gouverner, à assujettir, les peuples inférieurs. Je suis noble, mon dieu l’a décidé, même si mes apôtres, et Jésus, allaient toujours pieds nus. Ma noblesse est vieille et certaine, elle me donne le droit d’être un tortionnaire zélé.

Retour à la page d'accueil : ici