Y2030
Pensées



Y2030 Pensees

Une publicité murale, pour un énorme sandwich. Très appétissant. Une mention restrictive : "Durée limitée". Je pense qu’elle signifie : "Nous ne garantissons pas que vous serez encore vivant, une heure après avoir dévoré notre sandwich exquis". Une attitude mentale qui est homogène à la publicité pour les cigarettes et l’alcool : "A consommer avec modération"…

Des hommes politiques apparaissent. Ils bénéficient du dégoût provoqué par leurs prédécesseurs. Mais, bien vite, il apparaît qu’ils sont encore pire qu’eux. D’où une aversion féroce pour leur clownerie.

Pénible médiocrité des êtres sans surprise.

Une femme s’affaire, s’occupe, avec précision, de ses fonctions. Un peu hargneuse, parce que l’on a besoin d’elle. Mais quand elle a fini, elle redevient ce qu’elle est vraiment, une charmante et agréable femme.

Je veux rendre visite à un ami, mais il est trop fatigué pour me recevoir. Pour me consoler, il me demande : "Cela ne te dérange pas" ? Quelle belle et merveilleuse humilité !

Un article sur Simone de Beauvoir ? "Déchirement de la liberté". Elle est constamment en train de "devenir une femme". Amours multiples d’Aphrodite, à Chypre. Ensuite, elle se baigne dans la mer, et retrouve sa virginité. Les déchirements sont ceux de l’hymen…

Cyber… *Chever*… de grandes possibilités de vivre ; mais la déchirure du sans but. Au moment de la famine, Yaacov voit qu’il y a des "brisures" en Egypte. *Chever*. Vas-y, et ne te soumets pas au manque de tout. Ne sois pas brisé par l’abondance.

Une publicité, pour une après-midi au bois de Vincennes : "Un super dimanche. Deux super invitations. Une invitation pour deux personnes". Il manque simplement : "Pour deux super personnes"…

Pyongyang : Corée du Nord. Le tout jeune président, Kim-Jong-Un, provoque, avec un tir de missile. Quelle indignation, dans le monde… civilisé ! Mais aussi, quels sont les nombreux pays qui jouissent de l’impression de la puissance, avec l’arme nucléaire ? Courroucés, indignés et hypocrites. L’hypocrisie bourgeoise, qui est la règle dans toutes les enceintes. Aucun de ces dignes dirigeants ne mesure une hypocrisie qui fait directement partie de sa personne, et dont il n’a en rien honte.

L’Arabie séoudite veut la perte de Bachar el Assad. Non par vertu… Par intérêt, par duplicité corrélative.

Dans le monde arabe, humilier les femmes. Que leur séduction ne puisse pas faire ses ravages. Tenir le mal attirant sous tutelle. Prévenir, et donc guérir. La femme ne saurait avoir une place quelconque, sauf dans le lit. Et encore, non complètement dénudée. Que l’homme se protège contre celle qui peut gravement l’efféminer. Qu’il soit viril, décapiteur, armé de ses deux épées : Son sexe et son sabre, son yatagan, son poignard. Ainsi, chacun peut être tranquille, à l’abri des tentes de Kédar. Si les femmes sortaient du cocon qui les enserre, elles seraient infiniment dangereuses. Ce qu’il faut éviter à tout prix.

Bourgeoisie ? Hypocrisie, fascination de l’argent, semblant de religiosité mièvre, sans foi.

Notre époque est avide d’une éthique sans religion. Pas de croyance, pas de dogme, pas de principe. Une diététique aseptisée. Qu’elle préserve l’égoïsme, en le respectant et en l’admirant. Les personnes les plus appréciées ? Les pires voyous, qui enchantent l’imagination, et qui donnent envie de les imiter. Ni les saints ni les sages, ni les poètes. Seulement les voyous, modèles pour l’humanité qui s cherche, sans beaucoup se trouver, dans le dédale au coquillage spiral.

Retour à la page d'accueil : ici