Y2019
Pensées



Y2019 Pensees

Pinhas, plein de mérites ; et Zimri, qui, au contraire, est empli de fautes. Le Talmud parle de ceux qui agissent comme Zimri, mais qui demandent d’avoir le salaire de Pinhas, Cohen gadol dans sa personne et ses descendants. A Francfort, il y eut une discussion entre les responsables. Un hazan (chantre), voulait voir son salaire aligné sur celui du Rav, Rabi Pinhas Horowitz maître de la Haflaa. Celui-ci a dit : Il chante (zemer) ; il est comme Zimri, qui demande d’avoir le salaire de Pinhas…

Maurice Merleau-Ponty défend l’élimination des Juifs au nom de l’histoire. Il publie Humanisme et terreur (1947) où il justifie les procès de Moscou au nom de la responsabilité « objective » des accusés.

Dans les couloirs de la Bn, une femme trottine. Dans une main, elle a son ordinateur ouvert, et contemple l’écran. Son autre main appuie son ordinateur à l’oreille, et elle parle… Je lui dis : "C’est bien que vous n’avez pas, en plus, un parapluie"…

L’arbre de Noël ? Enfant de Monsieur et madame Halloween… De vieilles coutumes païennes. Mais qu’elles proviennent, ou non, du patrimoine d’Israël, importe peu. Dans tous les cas, seulement l’adaptation à l’idole, qui permet au pape Jean-Paul II d’agréablement caracoler avec le vaudou, sans en être dépaysé.

Il ne bat pas sa femme. Non parce qu’il l’aime, ou qu’il la respecte, mais parce qu’elle est plus forte que lui. La prudence appelle au désarmement. Il est plus utile de se dire désarmé.

Expulsions d’Arabes, de Juifs, de Français ; il resterait les migrants. Quelques groupuscules de Gaulois attardés.

Immense écrivain ; un des plus grands ; chef-d’œuvre ; extraordinaire. Platitude de l’invective, platitude du compliment infondé.

Œcuménisme vulgaire, teinté de syncrétisme… Une pensée de Deng Xiaoping : "Qu’importe si le chat est communiste ou capitaliste, s’il attrape les souris" ? Quelle ouverture d’esprit ! Le génie de la conciliation, du non-fanatisme… On en oublie presque les 36 millions de morts de Mao, son ami, lors de son grand bon sanglant dans la fosse…

Dans un jardin, une dizaine de cygnes, très agréables à voir ; le soir, ils font partie, en artistes, de la revue du Lido. Des visiteurs insolites, nourris par des animaliers attentionnés. Au Lido, des performances charmantes, très appréciées par un public animalier et animé.

Une chanteuse chante Edith Piaf. Au répertoire, le succès d’Oum Kalsoum : "Edbah, edbah". "Egorge, égorge". Au moment de la guerre des six jours, un engouement a saisi la foule enthousiaste. Le splendide patriotisme d’Om a ému l’univers entier, gentiment associé aux intentions exprimées par la chanson romantique. Elle a toujours été très sensible, pleurant pendant son chant dans de nombreux mouchoirs humectés de ses romantiques larmes.

Dans "Job", Joseph Roth parle de Monsieur Rambousek. Un nom qui ressemble tellement au Sambousek libanais, petit gâteau farci de viande, de fromage, ou d’épinards… Je ne peux croire à une influence quelconque, dans l’un ou l’autre sens. Je dois admettre à l’indépendance des influences.

Nous sommes tellement habitués à l’imbécillité médiocre des dirigeants que leurs propos sans importance ni envergure ne nous choquent plus. De même que les Indiens vivent avec la crasse dans les rues et les vaches qui se prélassent dans leur nonchalance. On appelle cela… démocratie, et valeurs de la République.

Retour à la page d'accueil : ici