O16200
Gérard Huber : "Akhénaton sur le divan"



O16200 Gerard Huber : "Akhenaton sur le divan"

"Akhénaton sur le divan"

Gérard Huber

Jean-Cyrille Godefroy

2001



Origines égyptiennes de la psychanalyse



L'enseignement de Freud libère le monothéisme juif du secret de ses origines égyptiennes



Freud découvre l'inconscient et invente la psychanalyse pour se libérer personnellement de la hantise de l'Egyptien



Croiser la psychanalyse, l'égyptologie et la science biblique



Freud, à neuf ans et demi, est visité en rêve par le roi-pharaon Philippe III de Macédoine

Il lui révèle les origines égyptiennes du judaïsme.

Lui ordonne de venger l'Egypte de l'humiliation que la mémoire juive lui a fait subir à travers les âges, en la qualifiant uniquement de terre d'abomination.

Freud raconte

J'ai eu un vrai rêve d'angoisse.

(Un cauchemar).



Bible des frères Philipson qui lui est offerte.

Il y trouve l'image de l'Egypte qui l'a hanté toute sa vie.



Freud, hanté par le fantôme de l'Egyptien



Le Champollion de l'âme

Il érige en modèle psychique le déchiffrement de l'écriture hiéroglyphique.



Pour être à l'aise dans l'exercice de la psychanalyse, Freud peuple son cabinet de consultation de figurines et de papyrus égyptiens.



Freud pense que le libérateur est un Moïse différent du modèle biblique.



Joseph



Freud cesse de croire que le monothéisme a été inventé par les Hébreux.

La réalité d'un Moïse égyptien s'impose peu à peu à lui.



Dans les dernières années de sa vie, Freud espère que les fouilles de Tell el Amarna apporteront la preuve que Moïse fut un haut personnage égyptien du nom de Thotmes.

Il espère surtout que l'identification de ce personnage révèlera l'origine égyptienne du judaïsme.



Après la mort de Freud...

La légende d'Oedipe est la réécriture de l'histoire d'Akhenaton.



Interrogation sur l'identité sexuelle d'Akhenaton.



Hypothèse d'une démence paranoïaque d'Akhenaton.

Il a rejeté les croyances ancestrales, et à cherché à détruire le pouvoir du clergé d'Amon.

Les symboles dominants de sa religion confirme la démence paranoïaque.



La Bible, un mythe vivant.

Retour à la page d'accueil : ici