O16016
Editions de la République : "Che Guevara"



O16016 Editions de la Republique : "Che Guevara"

"Che Guevara"

Editions de la République

2017



Véronique Dumas



Avec Fidel Castro, il est l’autre visage de la Révolution cubaine.

Une figure du guérillero.

Martyr.

Icône romantique.



Abattu le 8 octobre 1967.

A 39 ans.

En Bolivie.

Sur ordre du président.



Castro

Il pressentait qu’il mourrait jeune.

Eternelle fidélité à nos idéaux.



Castro prive Cuba de liberté pendant 50 ans.


Caractère intraitable.

Franc-parler.

Mépris des codes.



Crises d’asthme.



Goût de l’aventure, du risque, de la provocation.



Autochtones dépossédés de leurs terres par des compagnies américaines.



Haine de l’impérialisme.



Barbudo

Hirsute.

Crasseux.

Dépenaillé.



Attaques éclair contre l’armée de Batista.

Il réussit à rallier à la guérilla tous les mouvements de l’île opposés à la dictature.



Il dirige les exécutions de 200 sbires de Batista, des tortionnaires d’opposants.



Directeur de l’Institut national de la réforme agraire.

Gouverneur de la Banque nationale.



Castro se rapproche de plus en plus de l’URSS.


Octobre 1960

Les Etats-Unis décrètent un embargo sur l’île.



Guevara, reçu à bras ouverts en Chine, par Mao, son idole.

Il déclare qu’elle est un modèle pour Cuba.

Il assure que les différences entre Moscou et Pékin iront en s’amenuisant.


Politique :

Accroissement de la richesse nationale, et non individuelle.



Il place l’homme, l’homme nouveau, au cœur de son idéal révolutionnaire.



Débarquement dans la Baie des Cochons.



Un lobby anti-Che, autour de Castro.



Che Guevara accuse l’URSS d’être les complices de l’exploitation impérialiste du Tiers Monde.

Fureur des soviétiques, qui réclament sa mise à l’écart de la politique cubaine.

Il s’est exprimé sans l’aval de Castro.



Il va en Afrique.



Pas de secours de Castro, en Bolivie.

Retour à la page d'accueil : ici