O15976
Jean-Pierre Morel : "John Dos Passos"



O15976 Jean-Pierre Morel : "John Dos Passos"

"John Dos Passos"

Jean-Pierre Morel

Belin

1998



1896-1970.



Petit-fils d’un émigrant portugais.



Un des principaux romanciers du melting-pot, creuset américain, de langues, de traditions, de mœurs.

Dans lequel des millions d’Européens pauvres sont venus se fondre.



Il soutient Sacco et Vanzetti.



Brecht l’admire.

Il a montré dans ses romans de nouveaux rapports sociaux, marqués par le déclin de l’autorité familiale.

Une relative émancipation des femmes.



Il aime fréquenter les bordels.



Il vit clandestinement.

Affirmant sa liberté et sa souveraineté.



Il aime les romanciers du 19 ème siècle.



1932

Nous écrivons aujourd’hui pour la première génération d’Américains à n’avoir pas grandi avec la Bible.



Adieu à l’Europe.



En Espagne, un combat violent se déroule, entre le concept marxiste de l’Etat totalitaire et le concept anarchiste de la liberté individuelle.



Rupture progressive avec le communisme.



Il soupçonne les Alliés d’avoir favorisé les desseins de conquête stalinienne et de dépérissement de la démocratie dans toute l’Europe.



1953

Peu d’empressement à s’opposer au maccarthysme.

Mais, plus tard, il le traitera d’hystérie.

Au fond, il approuvait les purges anticommunistes dans le monde de la politique et des arts.


Un camionneur lui demande s’il va loin.

Il répond :

"Je ne sais pas trop… assez loin."

Retour à la page d'accueil : ici