O15938
Wikipédia : "Pères de l’Eglise"



O15938 Wikipedia : "Peres de l’Eglise"

"Pères de l’Eglise"

Wikipédia




Depuis le XVIe siècle, l'historiographie moderne appelle Pères de l'Église des auteurs ecclésiastiques, généralement (mais non exclusivement) des évêques, dont les écrits (appelés littérature patristique), les actes et l'exemple moral ont contribué à établir et à défendre la doctrine chrétienne. Ils ont exercé une influence considérable sur de multiples aspects de la doctrine chrétienne qui restent « modelés jusqu'à ce jour par l’exégèse patristique »1.
Ceux que le Père Henri de Lubac appelle « nos pères dans la Foi » sont donc des personnages qui satisfont à quatre exigences de l'Église (« notes ») :
avoir appartenu à la période de l'Église antique (avant le VIIIe siècle) avant que les auteurs scolastiques ne leur succèdent ;
avoir mené une sainte vie ;
avoir écrit une œuvre complètement exempte d'erreurs doctrinales, et qui doit constituer une excellente défense de la doctrine chrétienne ou en être une illustration ;
avoir bénéficié de l'approbation implicite ou explicite de l'Église.
Les auteurs hérétiques, comme Arius ou Marcion, ou schismatiques, comme Novatien, ne font donc pas partie des Pères de l'Église, de même que certains poètes (comme Prudence) ou historiens (comme Grégoire de Tours), auteurs chrétiens d'ouvrages qui ne sont pas dogmatiques. Les fondements de la foi ont été établis grâce à des formations de ces Pères dans des écoles théologiques (école théologique d'Antioche, école théologique d'Alexandrie)2.
On range fréquemment avec les Pères de l'Église certains auteurs importants comme Origène dont l'étude est indispensable aux spécialistes des Pères de l'Église. Ce sens large de l'expression, qui définit un domaine d'étude, peut être dit scientifique ou universitaire ; il a présidé à l'établissement de la liste ci-dessous.
On peut classer les Pères de l'Église selon leur époque (apostoliques), la nature de leurs écrits (apologistes), le style de leur pensée (orientaux ou occidentaux, de l'école d'Alexandrie ou de celle d'Antioche), leur langue (latine, grecque ou syriaque), leur milieu de vie (de l'empire chrétien), etc.
La connaissance des Pères de l'Église et de leurs écrits s'appelle la patristique (analyse théologique) ou la patrologie (analyse historique).
Contrairement à la liste des Docteurs de l'Église, celle des Pères de l'Église n'est pas « officiellement » établie par les Églises.
L'Église catholique a tendance à assigner un terme à une « période patristique » et à considérer Jean Damascène et Isidore de Séville comme les derniers Pères.
L'Église orthodoxe ne voit pas les choses de la même façon et estime que la paternité ne suppose pas obligatoirement l'antiquité. Elle estime de plus qu'un Père n'est pas forcément un écrivain. Elle a tendance à considérer comme Pères de l'Église les Pères du désert et les grands instituteurs de la vie monastique car leur travail d'ascèse de direction spirituelle est éminemment doctrinal.



PERES DE L’EGLISE



PERES APOSTOLOLIQUES



l'auteur de la Didachè - (Ier siècle)
saint Clément de Rome - (? - 101)
saint Ignace d'Antioche - (? - entre 105 et 135)
l'auteur de la Lettre de Barnabé - (vers 130/132)
Hermas, auteur du Pasteur - (entre 130 et 140)
Papias de Hiérapolis - (? - v. 140)
saint Polycarpe de Smyrne - (? - entre 155 et 167)



PERES DU 2 EME SIECLE



Les apologètes
Aristide d'Athènes - (v. 130/140 - ?)
saint Justin Martyr - (? - 165)
Athénagore d'Athènes - (v. 180 - ?)
Tatien le Syrien - Disciple de Justin - (av. 155 - ap. 172)
Méliton de Sardes - (v. 160/170 - ?)
Théophile d'Antioche - (v. 180 - ?)
l'auteur de l'Apologie à Diognète - (entre 140 et 200)
La littérature anti-hérétique
saint Irénée de Lyon - évêque de Lyon - (v. 140 - 208)
saint Hippolyte de Rome - (v. 170 - v. 235)



PERES DU 3 EME SIECLE



Pères grecs
Origène (°185 - +254) (n'a pas fait l'objet du consensus ecclésiastique)
Clément d'Alexandrie (° vers 150 - + vers 220)
Denys d'Alexandrie (°? - +264/265)
Pierre d'Alexandrie (°? - +311)
Méthode d'Olympe
Pères latins
Tertullien (° vers 155 - + après 220)
Minucius Félix (° vers 200 - + ?)
Cyprien de Carthage (° vers 200 - +258) ; saintfêté le 14 ou le 16 septembre
Lactance (°vers 260 – + vers 325), appelé aussi le Cicéron chrétien.



L’AGE D’OR PATRISTIQUE



PERES QUI ONT COMBATTU L’ARIANISME



Article connexe : Arianisme.
Eustathe d'Antioche - (230 - 327 ou 330)
Eusèbe de Césarée - (v. 265 - 339)
saint Cyrille de Jérusalem - Docteur de l'Église (? - 387)
Alexandre d'Alexandrie - (? - 328)
saint Athanase d'Alexandrie - Docteur de l'Église (v. 296 - 373)
saint Didyme l'Aveugle - (313 - 398)
saint Hilaire de Poitiers - (315 - 367)
Marius Victorinus - (? - ap. 362)
saint Ambroise de Milan - Docteur de l'Église (339- 394)



PERES CAPADOCIENS ET SAINT JEAN CHRYSOSTOME



saint Basile de Césarée ou Basile le Grand - Docteur de l'Église (330 - 379)
saint Grégoire de Nazianze le Théologien - Docteur de l'Église (329 - 390)
saint Grégoire de Nysse le Mystique - (335 - 394)
saint Jean Chrysostome - Docteur de l'Église, patriarche de Constantinople (345 - 407)



AUTRES PERES



Pères grecs
saint Cyrille d'Alexandrie - Docteur de l'Église, le « sceau des Pères » - (v. 380 - 444)
saint Épiphane de Salamine (+ 403), répertoire des hérésies.
Pères latins
Rufin d'Aquilée - (? - 410)
saint Jérôme - Docteur de l'Église (v. 347 - 420)
saint Paulin de Nole, évêque (v.353-431)
saint Augustin - Docteur de l'Église, évêque d'Hippone - (354 - 430)
saint Jean Cassien - (v. 360 - v. 435)
saint Vincent de Lérins, (Ve siècle).
saint Sulpice-Sévère - (vers 400)
saint Léon le Grand - Pape, Docteur de l'Église - (406 - 461)
Pères syriens
saint Éphrem le Syrien (+ 379),
Diodore de Tarse - (? - av. 394)
Théodoret de Cyr - (? - v. 466)



PERES DE TRADITION CHALCEDONIENNE



Pères grecs antérieurs à la crise iconoclaste
le Pseudo-Denys l'Aréopagite (fin Ve siècle).
saint Sophrone de Jérusalem (+ 644), patriarche.
saint Maxime le Confesseur - moine byzantin, théologien mystique - (v. 580 - 662).
Pères grecs défenseurs des saintes images
saint Germain de Constantinople (+ 740).
saint Jean Damascène (v. 675 - v. 749), Docteur de l'Église.
saint Théodore Studite (+ 826).
Pères latins
saint Eucher de Lyon (?- 449/455?)
Boèce - le Philosophe - (480 - 524)
saint Grégoire le Grand - Pape, Docteur de l'Église (540 - 604)
saint Isidore de Séville - Docteur de l'Église (v. 560 - 636)



PERES PROPRES A UNE SEULE CONFESSION CHRETIENNE



Les Pères propres à l'Église orthodoxe
saint Photius de Constantinople (+ 891).
saint Théophylacte d'Ochrid (XIIe siècle)
saint Grégoire Palamas (XIVe siècle).
saint Marc d'Éphèse (XVe siècle).
Les théologiens du Moyen Âge propres à l'Église catholique
Jean Scot Erigène - théologien et philosophe latin d'origine irlandais - (v. 810 - v. 870), selon certains, le dernier des Pères de l'Église [réf. nécessaire]
saint Bernard de Clairvaux - Docteur de l'Église ; selon certains, le dernier des Pères de l'Église (1090 - 1153)
Les Pères propres à l'Église non-chalcédonienne
Sévère d'Antioche (456 - 538)
Jacques de Saroug (vers 450 - vers 521)
Jacques d'Édesse (vers 633 - 708)
Les Pères propres à l'Église de l'Orient
Théodore de Mopsueste - (? - 428)
Narsaï - (av. 437 - 503)

Retour à la page d'accueil : ici