O15930
Alain Durel : "Charles de Foucauld"



O15930 Alain Durel : "Charles de Foucauld"

"Charles de Foucauld"

Alain Durel

L’œuvre

2009



Dassine aux belles bagues

L’eau elle-même sait nous dire "je t’aime"

En posant sur nos lèvres le meilleur des baisers.



Des mains trop promptes à serrer sur leur cœur l’icône d’un homme que Rome a fini par béatifier.



Uniforme de hussard, fier.



Homme impertinent et sensuel.

Des vies inouïes.



Saint du Sahara.



Séparé de tous dans le Hoggar.



Dans la peau d’un juif

Mardochée : je serai le rabi achkenaz.

Pendant l’affaire Dreyfus.

Un an durant.



L’esclavage fleurissait comme il y a deux mille ans.

Au grand jour.

Avec la bénédiction du gouvernement français.



Mon Père, je m’abandonne à toi.
Fais de moi ce qu’il te plaira.

Je suis prêt à tout, j’accepte tout.



Ces hommes venus pour le tuer

Je n’éprouvais pas la moindre haine pour eux.



Une lettre que vous ne recevrez pas.

J’ai reçu la nouvelle de votre mort.



Sa devise :

Jamais arrière.



Aristocrate bon vivant.

Assassiné à Tamanrasset en 1916.

Sa vie ? Quête perpétuelle d’absolu.

Jouisseur.

Intrépide.

Pieux.

Il vit les désirs les plus fous.



Passion pour sa cousine Marie de Bondy.

Pas un jour sans penser à elle.



Entente possible entre juifs, chrétiens et musulmans.

Retour à la page d'accueil : ici