O15866
Gabriel Vahanian : "La mort de Dieu, la culture post-chrétienne"



O15866 Gabriel Vahanian : "La mort de Dieu, la culture post-chretienne"

""La mort de Dieu, la culture post-chrétienne"

Gabriel Vahanian

Buchet/Chastel

1962



Camus

Tuer Dieu, c’est devenir Dieu soi-même.



Kierkegaard

Le dieu que l’on peut apercevoir est une idole.

Le blasphème le plus terrible est celui dont la chrétienté est coupable : transformer le Dieu, l’esprit, en un… radotage ridicule.

Adoration sous le nom de Dieu… d’un radoteur.



Immanentisme radical de la religiosité.



Vivons-nous dans une ère post-chrétienne ?

Le christianisme s’est dégradé en religiosité.

Attributs du moralisme.

Etat de bien-être psychologique et émotionnel.



Absurdité ultime de la condition humaine

Une fois Dieu mort et l’homme déifié, l’homme est plus seul et plus éloigné de lui-même qu’il ne l’a jamais été auparavant.

Retour à la page d'accueil : ici