O15823
Mohamed Dib : "Simorgh"



O15823 Mohamed Dib : "Simorgh"

"Simorgh"

Mohamed Dib

Albin Michel

2003



Et un jour, le miroir a fini par lui demander :

--- Alors, comment te trouves-tu ?


Rimbaud...

Les jean-foutre parmi lesquels se recrutent aujourd’hui ses zélotes.


Toute cette musulmanerie française sur laquelle tout le monde tombe à bras raccourcis et qui, pourtant, ne sait pas se défendre, toute française qu’elle soit.


Car je suis étranger parmi vous, un homme de passage...

Est-ce dans les Psaumes ou ailleurs que s’élève cette parole ?

J’ai oublié.


La vérité puise sa lumière dans ta nudité, amie.


L’islam autorise le voyageur à l’étranger à convoler sous contrat à durée déterminée.

Les Américains en sont venus à adopter cette formule de mariage... volant, provisoire.


Ne pas oublier que nous ne sommes que les hôtes de la langue française.

Non pas ses fils, non pas ses filles.


L’exception américaine...

Il n’est pas jusqu’aux citoyens de la moindre nation du Vieux Monde qui ne se targuent pas de la leur.


Par la citation extraite de son contexte, nous élargissons notre champ de vision à nous et restreignons celui de l’auteur cité.


La vie, dans sa réalité, est sauvage.

Nous l’apprivoisons à force d’habitudes et de routines.


Eloge de la lenteur.

En me pressant, je mets trois fois plus de temps qu’il n’en faut pour faire quelque chose.

Retour à la page d'accueil : ici