O15813
Georges Devereux : "Baubo, la vulve mythique"



O15813 Georges Devereux : "Baubo, la vulve mythique"

"Baubo, la vulve mythique"

Georges Devereux

Payot

2011



Freud

Parallèle entre des mythes et une obsession visuelle.



Sandor Ferenczi

La nudité comme moyen d’intimidation.



ROGER NEUBURGER

PREFACE



Georges Devereux



Né en Hongrie en 1908.

Famille d’origine juive.

Gyorgy Dobo.



1928

Il émigra en France.

Pour faire des études de physique.



1932

Se convertit.

Prit le nom Devereux.



Ethnologie

Elève de Lucien Lévy-Bruhl

Et de Marcel Mauss



Ecrits sur les Mohave

Tribu indienne d’Amérique du Nord.



Il crée l’ethnopsychiatrie.



1938

Citoyen américain.

Psychanalyste.



Claude Lévi-Strauss le propose pour une chaire de professeur à l’Ecole des Hautes études de Paris.



Il étudie le grec ancien.

Mythologue.



Il s’est marié six fois.

Pas d’enfants.



Il défend ses convictions.



Intense sentiment de solitude.


Œuvre considérée comme transgressive et avant-gardiste.



Mort en 1985.



Ses cendres ont été déposées, à sa demande, au cimetière mohave du Colorado.



LE MYTHE ET SES RAPPORTS AVEC L’INCONSCIENT



Primat du culturel sur l’organique.

Y compris dans l’exercice de la sexualité humaine.



Les mythes sont des universaux.



Il attribue sa liberté de pensée à la non-soumission à la raison.



D’où une empathie avec les grands mythes de l’humanité.



La Raison est l’ennemie de toute recherche.



Les grands mythes nous informent sur le contenu de notre inconscient.



Nous ne pouvons pas toujours imiter la façon de penser des Grecs.

Mais nous sommes presque toujours en mesure de partager leur façon de sentir.



Le mythe relève des fantasmes éternels.



Peau-d’âne :

Nos désirs incestueux.



Baubo

Elle montre son corps à Déméter, qui rit.


La vulve personnifiée.

Retour à la page d'accueil : ici