O15794
Branko Lazitch : "Le rapport Khrouchtchev et son histoire"



O15794 Branko Lazitch : "Le rapport Khrouchtchev et son histoire"

"Le rapport Khrouchtchev et son histoire"

Branko Lazitch

Seuil

1976



Depuis 1938, Khrouchtchev est membre du Politburo.

Il a accédé aux responsabilités les plus élevées au temps de la grande purge stalinienne.



On garde d’abord secret le rapport.



Peur d’être associé à la responsabilité de la terreur stalinienne.



Pospelov

Biographie abrégée de Staline.

Propagande, culte de la personnalité.



Khrouchtchev ne recherchait pas du tout la vérité et la justice comme il le faisait croire, mais le renforcement de sa position à la tête du Parti.



Lénine avait condamné Staline, mais sans résultat.



Staline n’avait aucune estime pour les communistes étrangers.



Ne pas laver notre linge sale devant les yeux de nos ennemis.



La Pravda

Pourquoi le culte de la personnalité est étranger au marxisme-léninisme.



Staline a traité Khrouchtchev de paysan ukrainien.

Lors d’un dîner au Kremlin, il lui a ordonné de danser le *gopak* ukrainien.



Le mensonge absolu s’est mis à régner avec le stalinisme.

Toute réalité déplaisante ne pouvait être le fait que des non-communistes, anticommunistes ou ex-communistes.



"Le rapport est l’œuvre du State Department."



Soutien de Staline à Tchang Kaï-Chek.



Khrouchtchev use de paroles démagogiques

"Il accuse Staline de folie de la persécution."



Comme si c’était le culte de la personnalité qui tuait, et non la police.



Epuration chez les historiens.

Elle montre les limites de la déstalinisation.



Le système tout entier est vicié

Mais cela, on ne le dit pas.



Brejnev installé au pouvoir mit la déstalinisation entre parenthèses.

De plus en plus.



Livres de Staline

Des best sellers.

Ensuite, plus rien.



Rapports de maître à valet, que Staline a établi avec son entourage.



Ensuite :

Passer l’éponge sur les crimes de Staline.

Sur le rapport secret.

Retour à la page d'accueil : ici