O15790
Frédéric Joignot : "Peter Sloterdijk, le post-pessimiste"



O15790 Frederic Joignot : "Peter Sloterdijk, le post-pessimiste"

"Peter Sloterdijk, le post-pessimiste"

Frédéric Joignot

Le Monde 2

12-03-05



Règles pour un parc humain

L'homme, animal domestiqué.



Cette créature de luxe, l'homme.



Il a levé l'interdit moral et politique sur les manipulations génétiques humaines.



Critique de la raison cynique

Nous, les Européens, massivement instruits par notre histoire traumatisante, incapables d'enrayer la défaite des Lumières après le retour tragique des utopies, l'inhumanité nazie et la victoire de l'ultralibéralisme, sommes devenus cyniques.



Tout le monde s'arrange avec sa conscience malheureuse.



Style désinvolte.



L'école, l'éducation, l'Eglise, l'humanisme et les Lumières :

Autant de techniques de DOMESTICATION DE L'HOMME.

IMPULSIONS APPRIVOISANTES.



Férocité de Nietzsche :

Pour Nietzsche

La réduction de l'être humain au statut d'animal domestiqué relève d'un projet de l'instinct clérical chrétien.



Dressage humaniste

Nous vivons dans un grand parc à thème, plein d'animaux civilisés.



Nous cherchons à réformer les nouveaux venus.



Eugénisme

On l'accuse de ne plus appartenir au cercle des intellectuels responsables.



Nous sommes dans des BULLES, des SPHERES, des COUVEUSES, des SERRES.



Le capitalisme libéral incarne la volonté d'exclure le monde extérieur, de se retirer dans un intérieur absolu, assez grand pour que nous ne nous y sentions par enfermés.



L'alphabétisation générale, la culture de l'écrit, ont eu des effets sélectifs ouvrant, entre les lettrés et les illettrés, un fossé infranchissable.

Retour à la page d'accueil : ici