O15770
William Butler Yeats : "Les errances d’Oisin"



O15770 William Butler Yeats : "Les errances d’Oisin"

"Les errances d’Oisin"

William Butler Yeats

Verdier

2003



La chair de la plante du pied colle aux pierres brûlantes.



Les bienheureux passent au loin

Le sourire sur la face de Dieu



Nous sommes cernés par l’heure du déclin de l’amour



Eté torride
Et hiver glacé



Vaincus dans ses guerres
Tombés sous les mêmes blanches étoiles
Nous n’entendrons plus le faible cri
De notre cœur triste, qui ne peut ni vivre ni mourir.



Attache tes cheveux avec une épingle d’or
Et noue chaque boucle folâtre.

Retour à la page d'accueil : ici