O15681
Marc Valeur : "Le désir malade, dans un monde libre et sans tabous"



O15681 Marc Valeur : "Le desir malade, dans un monde libre et sans tabous"

"Le désir malade, dans un monde libre et sans tabous"

Marc Valeur

Jean-Claude Matysiak

JCLattès

2011



Pendant des siècles, nos sociétés ont réprimé la recherche du plaisir, comme son expression.



Dans notre époque, libération de ces entraves passées.



C’est le désir lui-même qui est devenu malade.

Saturés que nous sommes de l’avoir trop voulu servir.



Toute l’imagerie du désir sexuel s’est banalisée.



On ne reçoit plus une injonction de réfréner ses désirs.

Mais au contraire, d’y accéder.

De se réaliser pleinement.



Dépression

Ceux qui n’ont plus l’énergie de défendre, dans la compétition pour le plaisir, leur part de butin.



Prendre son pied

Sa part de butin.

Le pied, ancienne unité de mesure.



Addiction et défaut de contrôle.



L’éthique de la consommation tend à supplanter celle de la production.



Cyberaddiction.



Dépendance sacrificielle à un conjoint maltraitant.



Engloutissement dans un travail répétitif et stérile.

Workoholism.



Lutte contre les addictions

La nouvelle forme d’une ancienne morale ?



Nouveau conformisme

La sexualité s’expose.

Les images les plus crues servent d’arguments publicitaires.



La notion de désir

Faux consensus.

Fausses querelles.



De nouvelles maladies

De nouveaux symptômes de notre culture, dont elles constituent une caricature.



Les névroses

Hystérie

Obsessions

Angoisses

Pourries par des discours religieux et moraux.

Tout à fait présents.



Freud

La masturbation, la seule grande habitude.

Les autres sont des substituts, des produits de remplacement.



Syndrome Clinton

Addiction sexuelle.



Philip Roth

Il dénonce violemment les flambées d’indignation hypocrites qui sévirent alors.



Le plaisir le plus dangereux, le plus subversif historiquement

Le vertige de l’indignation hypocrite.



Le marketing aidant, la consommation se présente comme l’équivalent du bonheur.



Le désir malade de ses excès

Sa perte par rapport au sens.

Dimension destructive qu’il acquiert.



Une passion exclusive et dévorante peut amener à s’effacer, s’aliéner, à se détruire.

Dans un mouvement sacrificiel, placer le désir de l’autre au-dessus du désir de persévérer dans son être.



Le pouvoir s’exerce à travers les séductions de la consommation.

Appel à la liberté qui est porte ouverte à un esclavage volontaire.

Notre désir confisqué au profit de celui des marchands.

Retour à la page d'accueil : ici