O15655
Wajdi Mouawad : "Les larmes d’Oedipe"



O15655 Wajdi Mouawad : "Les larmes d’Oedipe"

"Les larmes d’Oedipe"

Wajdi Mouawad

Actes sud

2016



Sophocle

La démesure engendre le malheur.



Cette nuit
Aphones sont les dieux
Et sourds sont les hommes



J ne suis pas réfugié ici pour détester quoi que ce soit.



Le pouvoir écrase tout.

On peut seulement raconter.



Chutes et ascensions sont d’égale douleur.



Il faut vivre sa vie jusqu’au bout.



Oedipe

Je n’ai nulle lignée, sinon celle des dieux qui me détestent.



Antigone

Tu poses la pointe du couteau sur le cœur de ton père,

Tu t’allonges sur lui de tout ton poids,

Tu le pénètres de sa lame,

Ton sexe de métal,

Dans son cœur.



Je fuyais l’oracle.



Il nous faut plutôt chanter

Ceux qui sont partis trop tôt.

N’ont plus besoin de nous

Si nous prions c’est pour nous.



Les enfants, comme les dieux, il ne faut rien exiger d’eux.



A l’entrée d’Athènes, un sphinx.



Quand on ose se dresser contre l’injustice, on le paye souvent de sa vie.



Que jamais qui que ce soit puisse expliquer ta vie.

Retour à la page d'accueil : ici