O15490
Xavier Darcos : "Tacite, ses vérités sont les nôtres"



O15490 Xavier Darcos : "Tacite, ses verites sont les notres"

Xavier Darcos

"Tacite, ses vérités sont les nôtres"

Plon

2007



Les exemples perdurent, plus longtemps que les modes de vie.



Ses héros :

Des saints laïques.



Sainte-Beuve

Ill vous parle d’une langue si rapide, si forte, si poignante, qu’il vous enlève, vous tire à lui, vous force à penser avec lui.



Pessimisme.

Malveillance.

Pamphlet exemplaire.



Elite romaine

Les lettrés, les puissants propriétaires terriens, les militaires invincibles.

Ils ont cédé la place à des courtisans comédiens, des technocrates serviles, des affranchis nouveaux riches.



Il propose une théorie du pouvoir politique

Comment devient-on dictateur ?



Lamartine

Tacite n’est pas l’historien, mais le résumé du genre humain.



Princes sadiques.

Scélérats.



Certains parlent avec flamme.

Mais pensent si peu...

Tacite est un bon exemple pour chacun.



Peu d’hommes distinguent par leurs propres lumières ce qui est honnête ou criminel.



Le respect est plus grand quand on est à distance.



L’intérêt guide chacun.

Mais tous les individualismes sont condamnés à se supporter.



Né en 55

Sous Néron.

Empereur malsain et inepte.

Dérive vers la folie.



Il ne ménage pas Domitien

Tyran jaloux et fourbe, cruel, poltron, colérique.

Il se faisait appeler maître et dieu.


Il justifie la domination romaine.

Car elle favorise l’expansion économique.



Il propose une sagesse politique et philosophique.

Refuse le fanatisme.



Dans la sagesse, ce qui est difficile entre tout : la vraie mesure.



Il prédit la victoire des barbares.


Il critique les Barbares.

Mais souligne qu’ils sont proches de la nature, avec sève et vaillance, vertu.



Il prévoit les assauts venant de Germanie.



On confia le pouvoir à un seul homme

Les génies disparurent.

La vérité fut violée.



La critique fait plus honneur au Prince que la basse flagornerie.



Les meilleurs esprits sont devenus les zombies du stalinisme.


On enseigne l’ignorance, pour fabriquer du crétin.



Caligula



Claude



Messaline

Une passion qui ne s’assouvit pas.



Elle fond en larmes, en plein tribunal.



La peur mène le monde.



Quand la puissance publique n’a d’autre ambition que de se maintenir coûte que coûte, elle s’embrouille et s’éparpille en réactions au coup par coup.



Vanité



Agrippine



Ces naïfs appelaient civilisation ce qui n’était qu’un aspect de leur servitude.



Virgile

Enéide

Il t’appartient de diriger les peuples sous ta loi, Roman.

Souviens-t-en.



La ville et la terre ne forment qu’un seul lieu.

Ovide

Spartium est urbis et orbis idem.



Ressorts totalitaires

Frivolité.

Egocentrisme.

Culte d plaisir et du corps.

Grandes manifestations.



Il comprend le ressentiment des colonisés.



Cicéron

La parole est maîtresse de tout.



L’histoire ?

Une synthèse de la poésie et de la philosophie.



Servile en toute chose, en vue de dominer.


La passion de dominer est dévorante, elle étouffe tout sentiment.



Où ils ont fait un désert, ils appellent cela faire la paix.



Refus de l’astrologie.


Hermétique aux cultes orientaux.



Cure d’intelligence et de lucidité.



L’adulation est le pire poison de tout sentiment vrai.



Le barbare est celui qui croit que la fin justifie les moyens.

Il ne sait plus reconnaître en soi, et a fortiori en autrui, sa propre humanité.

Retour à la page d'accueil : ici