O15467
Emile Chambry : "Platon"



O15467 Emile Chambry : "Platon"

"Platon"

Emile Chambry

Garnier Flammarion

1964



LE BANQUET



DISCOURS SUR L’AMOUR



Discours de Phèdre

Discours de Pausanias

Discours d’Eryximaque

Discours d’Aristophane

Discours d’Agathon

Discours de Socrate et de Diotime

Discours d’Alcibiade



Diotime représente Platon lui-même.

Génération dans la beauté.

Le rattache au désir d’immortalité.

Il travaille tous les vivants.

Se survivre à soi-même.

La génération n’est que le premier degré de l’amour.

S’élever de l’amour des corps à l’amour des âmes.



Phèdre

Jeune athénien enthousiaste, passionné pour toutes les nouveautés.



Pausanias

Amant d’Agathon.

Fougueux sectateur du plaisir sensuel.



Eryximaque

Pédant.

De solides connaissances.

Ne manque jamais une occasion de faire une leçon.

D’étaler son érudition.



Aristophane

Drôlerie.

Originalité saisissante.

Hommes doubles bizarres.



Socrate

Amour de la vérité.

Il ne fait pas comme ceux qui l’ont précédé, attribuant à l’amour toutes les perfections.

Dire la vérité.

Dialectique.

Il simule un entretien avec Diotime.



Alcibiade

Peint avec une naïveté charmante.

Beau.

Riche.

Fier de sa beauté.

Orgueilleux de son rang.

Il se sait élevé au-dessus des autres.

Il raille, mais sans aigreur.

Il est frivole.

Il aime la popularité.

Belle humeur.

Franchise.

Il avoue ses défauts.

Admiration enthousiaste pour Socrate.



PHEDRE



Mieux vaut accorder ses faveurs à un poursuivant sans amour qu’à un amant.



Un amant n’a pas plus tôt satisfait ses désirs qu’il se repent du bien qu’il a fait.

Sa tendresse est éphémère.



L’amour est une maladie de l’âme.

Retour à la page d'accueil : ici