O15411
Platon : "Ménon"



O15411 Platon : "Menon"

"Ménon"

Platon

Flammarion

1967



Pourrais-tu me dire, Socrate, si la vertu peut s’enseigner ?



Les grands hommes, comme Thémistocle et Périclès, n’ont pas pu transmettre leurs talents à leurs fils.



Socrate enseigne, suivant les orphiques et les pythagoriciens



Réminiscence



Immortalité de l’âme.



Ménon indigne Anytos, parce qu’il critique les anciens.



Il fait partie du dialogue.



Socrate, tu auras à payer pour cela.



Anytos et Ménon, amants d’Alcibiade.



Il n’y a pas de maîtres de vertu.



Menon opportuniste, de caractère pénible, esclavagiste.

Le bon chemin ? Le parjure.



Dans le Gorgias

Les hommes d’Etat athéniens ne sont que des aveugles, dénués de toute science.

Ils corrompent le peuple, au lieu de le guider.



Socrate évite d’infliger des blessures d’amour-propre à ceux qui sont trop sûrs d’eux, et qui se trompent.

Retour à la page d'accueil : ici