O15400
Aphorismes : "Baudelaire"



O15400 Aphorismes : "Baudelaire"

"Baudelaire"

Aphorismes

Arléa

2008



Prie sans cesse.

La prière est réserve de force.



La femme qui veut toujours faire l’homme, signe de grande dépravation.



On devrait interdire aux femmes d’entrer à l’église :

Quelle conversation pourrait-elle avoir avec Dieu ?



Qu’est-ce que l’amour ?

Le besoin de sortir de soi.

L’homme est un animal adorateur.

Adorer, c’est se sacrifier et se prostituer.



Politique

La majorité ne peut que se suicider.



Les singes du sentiment sont en général de mauvais artistes.



Ne pouvant pas supprimer l’amour, l’Eglise a voulu au moins le désinfecter, et elle a fait le mariage.



Lumières

La plus belle ruse du diable est de vous persuader qu’il n’existe pas.



Dieu, le solitaire par excellence.



Je hais l’armée, la force armée.


Le peuple est adorateur-né du feu

Feux d’artifice, incendies, incendiaires.



Je suis un vrai débauché. J’aime l’orgie.



Je m’ennuie en France, surtout parce que tout le monde y ressemble à Voltaire.



Défions-nous du peuple, du bon sens, du cœur, de l’évidence.



Consentir à être décoré, c’est reconnaître à l’Etat ou au prince le droit de vous juger et de vous illustrer.



Ne méprisez la sensibilité de personne.

La sensibilité de chacun, c’est son génie.



Vouloir tous les jours être le plus grand des hommes.



Etre un homme utile m’a paru toujours quelque chose de bien hideux.



Etre un grand homme et un saint POUR SOI-MEME, voilà l’unique chose importante.

Retour à la page d'accueil : ici