O15390
I. S. Revah : Uriel da Costa et les marranes de Porto



O15390 I. S. Revah : Uriel da Costa et les marranes de Porto

Uriel da Costa et les marranes de Porto

I. S. Revah

Centre culturel Calouste Gulbenkian

2004



Cours au Collège de France



Israël Salvator Révah

1917-1973.



Carsten Lorenz Wilke

Né en 1962, à Cologne.



Uriel da Costa

1585-1640



Juif portugais d'Amsterdam

EXEMPLAR HUMANAE VITAE

Ecrit en 1640.

Avant de se suicider.

Récit du combat inégal mené contre la communauté judéo-portugaise d'Amsterdam.

A cause de la religion j'ai subi des choses incroyables.

Angoisse métaphysique.

Elevé dans le catholicisme.



Il a perdu le catholicisme de son éducation,
Le judaïsme de son choix,
Le sadducéisme de son invention.



Parvenu au théisme adorateur de la Nature.

Exclu de l'économie du salut qui enveloppait de toutes parts ses contemporains.



Pèlerinage tragique d'un esprit généreux.



La répression orthodoxe le pousse à transformer ses idées en dogmes antireligieux.



Il prêche sa religion personnelle dans la synagogue.

Est cruellement persécuté par la foule des Juifs fanatiques.



Expression précoce d'un judaïsme moderne.

D'une judéité dégagée de la religion.


Uriel vit à Hambourg

Il énonce en 1616 des propositions antirabbiniques qui lui valent l'excommunication par le rabbinat de Venise.



PROPOSITIONS CONTRE LA TRADITION.



1623

Il s'établit à Amsterdam.

Au ban de la communauté.



Cible des polémiques de Manassé ben Israël et de Moché Rephael Aguilar.



Sept années d'exclusion.

Il résolut de faire amende honorable.

Se soumet au malkout.

Blessé.



Atteinte à sa dignité.

Il n'a plus de forces.

Un homme outragé.

Retour à la page d'accueil : ici