O15372
Nicolas de Cuse : "La paix de la foi"



O15372 Nicolas de Cuse : "La paix de la foi"

"La paix de la foi"

Nicolas de Cuse

Centre d’études de la Renaissance

Québec

1977




De Pace Fidei.

1453.


Prise de Constantinople.



Préparatifs de guerre de la chrétienté contre l’envahisseur musulman.



Appel à la croisade.



Nicolas de Cuse songe à une autre confrontation avec le Turc

Et avec toutes les autres religions.

Paix et respect mutuel.

Sans qu’aucun ne songe à imposer à autrui ses opinions religieuses particulières.

Se réjouit que son amie Jean de Segovia se mette à l’exégèse du Coran, pour engager le dialogue avec les Musulmans à partir de leurs propres écrits.

Apaiser la folie de la colère, aider à la vérité à se manifester elle-même.



Sa méthode



Toujours faire effort pour que le Coran qui fait autorité parmi eux soit allégué en notre faveur.



Passionné d’irénisme.



Pour lui, c’est toute l’Eglise, dans son unité et son accord, qui représente la vérité, et non une faction, un groupe particulier.



De Pace Fidei.



Entente pacifique entre les grandes religions connues de son époque.



Accord dans le respect des justes diversités.



Tolérance, dialogue et respect d’autrui.



Limites de ces pensées, au regard de l’infini.

Saisir, de façon intuitive, qu’il dépasse tout effort de notre esprit pour le mesurer et le dire.



Dialogue divisé en 19 chapitres.

Toutes les religions s’expriment.



Grec

Italien

Arabe

Indien

Chaldéen

Juif

Scythe

Français

Persan

Espagnol

Turc

Allemand

Tartare

Arménien

Bohémien

Anglais

Retour à la page d'accueil : ici