O15350
Bernard Cottret : "Cromwell"



O15350 Bernard Cottret : "Cromwell"

"Cromwell"

Bernard Cottret

Fayard

1992



Victor Hugo

Le théologien, le pédant, le mauvais poète, le visionnaire, le bouffon, le père, le mari, l'homme-Protée, en un mot le Cromwell double, HOMO et VIR.



Premières expériences parlementaires.



Le seigneur des marécages.



Guerre civile.



Lieutenant-général.



Sectarisme et tolérance.



Refonte de l'armée.



Fuite du roi pour l'île de Wright.



Assassinat légal de Charles 1 er.



1649

La République est proclamée.



Pacification de l'Ecosse.



Premier Protectorat.



Reconnaissance des Juifs



Daniel 12.7

Tous ces événements s'achèveront quand la force du peuple saint sera entièrement épuisée.



Les Juifs séfarades sont les premiers bénéficiaires de la guerre anglo-espagnoles.

Marranes.

Mais ils sont proscrits d'Angleterre depuis 1290.

Ils se proclament premières victimes des rois catholiques.

Réadmis en 1655.

Arrière-plan diplomatique complexe, qui avantage aussi la France Mazarine, prompte à capter l'amitié de Cromwell.

Cromwell est le grand artisan du retour des Juifs en Angleterre.

Liens avec Manassé ben Israël.

Ses intentions s'insèrent comme toujours chez lui dans un double réalisme politique et économique.

L'Angleterre doit bénéficier aussi bien qu'Amsterdam d'un afflux de Juifs.

Ils sont plus précieux encore, par leurs contacts internationaux avec le Levant, outre les Provinces-Unies et la Baltique.

Cromwell aime les Juifs parce qu'ils sont le peuple du Livre.

Philosémitisme puritain.

Il s'ancre dans la lecture de la Bible, poussée parfois jusqu'à l'identification pure et simple.

Retour à la page d'accueil : ici