O15332
Christian Salmon : "Kafka, la crise et les courriers"



O15332 Christian Salmon : "Kafka, la crise et les courriers"

"Kafka, la crise et les courriers"

Christian Salmon

Le Monde

11-20-08



Crise financière

Alternative

Devenir des rois ou les courriers des rois.

Ils voulurent tous être courriers.

Ils courent le monde.

Comme il n’y a pas de rois, ils se crient les uns aux autres des nouvelles devenues absurdes.



George Soros

The New Paradigm for Financial Markets Public Affairs

Fin d’une ère.



La crise actuelle est due à l’éclatement d’une superbulle financière

Produite par la convergence de trois tendances :

Mondialisation

Expansion du crédit

Déréglementation



La responsabilité de la crise incombe non pas aux spéculateurs, mais aux instances de régulation, aux banques, et à la croyance fondamentaliste des anticipations rationnelles.



Leurs décisions ont à leur tour un impact sur la situation.

Fonction de manipulation.



L’évolution de la situation est susceptible de changer leurs perceptions : fonction cognitive.



C’est la distorsion entre la perception et la situation du marché qui provoque des déséquilibres.

Effets de feedback.

1929.

2008.



Les journalistes financiers ont acquis la situation de gourous.

Stars de la haute finance.



Bennet Harrison

Capital impatient.



La valeur des titres s’émancipe des résultats de l’entreprise.



Rendre une entreprise belle et désirable pour les investisseurs.



La communication financière singe les médias.



Production d’illusions.

Pour les plus grandes banques du monde.

Les analystes financiers.

Les experts comptables.

Les actionnaires.



Point commun à toutes les crises financières



Présentées comme une malversation, une escroquerie, un délit majeur.



Il faut toujours des coupables visibles.



Une indélicatesse.



L’appât du gain.

Retour à la page d'accueil : ici