O15326
Flammarion : "Crébillon"



O15326 Flammarion : "Crebillon"

"Crébillon"

Flammarion

1993



Rémy de Gourmont

Sans érotisme, pas de pensée.



Morale de l’amour.

Des expériences.



On privilégie la réflexion morale.

Passion de l’amour.

Effets psychologiques.

Comportements.

Interférences avec la vie en société.



Proche du matérialisme

La Mettrie.

D’Argens.



Esprit de gauloiserie.



Paillardise acclimatée au savoir.



Femmes subjuguées par le mâle, le désir, asservies par la volupté.



Etre de sensibilité, de passion et d’imagination, de pensée aussi.



Humour redoutable.



La philosophie ?

Un instrument critique, l’outil d’un nouveau savoir, d’une prise de conscience.



Une société telle que les femmes se dispensent d’affecter la vertu.

L’amour discrédité cède la place au goût.

On se livre au caprice sans scrupule.

On tolère l’inconstance sans douleur.

Au lieu des vieux préjugés, le plaisir.



L’homme et la femme se connaissent, sans qu’aucun engagement les lie.



Chamfort

L’échange de deux fantaisies et le contact de deux épidermes.



Plus se réduit la part de fiction, mieux se manifeste l’homme moral.



On ne sait quel sexe asservit et pervertit l’autre.



Les femmes doivent à leur amour-propre leur facilité excessive et leurs illusions de bonheur.



Ne pas confondre la fantaisie et l’amour.



Il raconte des histoires frivoles.



Ses livres défient en tout l’esprit de sérieux.



Une désinvolture contrôlée.

Une gaieté sans indulgence.



Ovide

Lisez, censeurs rigides ; il n’y a point ici d’amour criminel.

Retour à la page d'accueil : ici