O15312
Jean-Jacques Brochier : "Courteline en verve"



O15312 Jean-Jacques Brochier : "Courteline en verve"

"Courteline en verve"

Jean-Jacques Brochier

Pierre Horay

1971



Il est évident que la femme peut égaler l'homme en niaiserie, mais à l'homme seul revient la gloire d'être à l'occasion la Brute.



L'homme qui s'est montré en chemise à une femme ne peut plus lui devenir qu'un maître ou un pantin.



Les seules femmes qui me soient sacrées sont celles qui ont 70 ans.



L'amour n'est fait que du désir d'avoir ou de la gratitude d'avoir eu.



L'amour, c'est l'idée qu'on s'en fait.



Les baisers sont bons partout où on les trouve.



Les femmes sont sottes ou folles.
--- Lesquelles choisissez-vous ?
--- Je choisis les jolies.



Les putains ont ceci de gentil qu'elles le sont toujours un peu plus qu'on ne pensait.



On change plus facilement de religion que de café.



Il vaut mieux gâcher sa jeunesse que de n'en rien faire du tout.

Retour à la page d'accueil : ici