O15293
Roger-Pol Droit : "Généalogie des Barbares"



O15293 Roger-Pol Droit : "Genealogie des Barbares"

"Généalogie des Barbares"

Roger-Pol Droit

Odile Jacob

2007



Rien ne nous protège de la barbarie



Europe.

1914



Allemands

Mettre à mort, jusqu’au dernier, tout un peuple qui avait pour principal inconvénient d’avoir inventé Dieu.



Socialisme, qui construisit d’immenses camps.

Pour accueillir par millions les ennemis du prolétariat, et les faire mourir de faim, de fatigue et de froid.



20 ème siècle.

Siècle des guerres.



Génocide des Arméniens.



Génocide des Tutsis.



Et des Tchétchènes.



Charniers des Khmers rouges.



BARBARES



L’un parle bien, l’autre parle mal.



L’un vit bien, l’autre mal.



L’un est libre, l’autre soumis.



Inexistants adversaires ou admirables.



Ils n’existent pas.



Mais on les combat jusqu’au dernier.



Esclaves par nature.


Comment est née la notion de barbarie ?

Pensée latine

Sensibilité chrétienne

Violence germanique



Les Grecs



Les Romains



Universelle faiblesse, invention chrétienne



L’inhumanité, invention des invasions



Les Huns



Rencontre entre Leibniz et Spinoza

La Haye

1676

Il m’a dit que le jour du massacre des frères de Witt, il avait voulu sortir le soir et placarder une affiche près du massacre, avec ces mots :

ULTIMI BARBARORUM.

Mais son hôte l’avait enfermé dans la maison, pour l’empêcher de sortir, car il se serait exposé à être mis en pièces.



Les derniers des barbares.

Les pires.

Les plus barbares.



Johan et Cornelis de Witt, lynchés par la foule.

Libéraux.

Johan

Ouverts aux idées nouvelles.

Une pension à Spinoza.

Il passait pour athée.



Constantin Cavafy

1904

En attendant les barbares



Fiers de l’être

Revendiquant la barbarie

Retour à la page d'accueil : ici