O15283
Jacques Ménard : "De la gnose au manichéisme"



O15283 Jacques Menard : "De la gnose au manicheisme"

"De la gnose au manichéisme"

Jacques Ménard

Cariscript

1986



Pères de l’Eglise

La gnose ?

Une influence diabolique.

Eusèbe de Césarée.



Nag Hammadi

L’hypostase des Archontes.



Influence de la sapience juive



Le scepticisme juif

Kohelet.



Influence de l’Iran et de l’hellénisme



L’hermétisme



Le syncrétisme gréco-oriental



Simon le Mage



Cérinthe



Carpocrate



La gnose comme phénomène chrétien

Epîtres de Paul aux Corinthiens.

Epîtres aux Colossiens, aux Ephésiens, aux Hébreux.

Epîtres pastorales.



Ignace d’Antioche



Polycarpe de Smyrne



Epître de Jude



2 ème épitre de Pierre



L’apocalypse johannique



4 ème Evangile et les épîtres johanniques



LES GRANDS SYSTEMES GNOSTIQUES DU 2 EME SIECLE



Basilide



Isidore



Marcion



Apelle



Valentin



Les valentiniens



Derniers gnostiques

Monoimos

Prodikos

Hermogène

La gnose ultérieure



LE MANICHEISME



Sa naissance



La vie de Mani



Diffusion du manichéisme



La doctrine de Mani

Art de l’adaptation.

Un but consciemment syncrétiste.

Une mythologie.

Enseignement gnostique du salut.

Sa doctrine est basée sur le dualisme gnostique de l’esprit et du corps, de la Lumière et des Ténèbres, du bien et du mal.

Une grande influence iranienne.

Le déroulement de l’histoire est divisé en périodes.

Il est érigé en système.

Développement cosmique, compris comme un processus temporel sans retour.

Une libération de la lumière.

L’espace, la terre et l’homme sont conditionnés par un processus qui a pour but la délivrance d’une partie de Dieu par Dieu lui-même.

L’homme y joue un rôle primordial.

Un processus cosmique.

La gnose concède le salut à l’homme comme porteur éventuel de la lumière.

Il est en même temps son promoteur actif.

De là découle un sentiment de responsabilité cosmique.

Elle est typique de la piété gnostico-manichéenne.



Le système manichéen

Les origines sont faites de l’opposition primordiale du monde de la Lumière et des Ténèbres.

Le bien et le mal.

Le Seigneur du royaume de la Lumière situé au nord porte différents noms :

Père de la grandeur.

Roi du Paradis de Lumière.

Père très bienheureux.

Dieu.



Eons

Cinq mondes

Cinq attributs ou hypostases



Le dieu est entouré d’éons.

Raison

Pensée

Intelligence

Méditation

Réflexion.



A l’opposé, les Ténèbres et la matière.



Un roi et cinq mondes.



Fumée

Feu

Vent torride

Eau

Obscurité



Chacun est habité par des démons, et régi par un Archonte.



La nuit des Ténèbres s’avance jusqu’aux frontières du Royaume de Lumière.



Folle d’envie, elle engage le combat avec lui.



Est engendré le Grand esprit, ou la sagesse.

D’où naît la mère des vivants.

Elle engendre l’homme primordial, Ohrmazd en Iran.



Ohrmazd est équipé de cinq éléments.

Ses vêtements.

Ses fils.

Le feu, le vent, l’eau, la lumière et l’éther.



Ces cinq éléments constituent l’âme vivante.


L’Homme primordial descend pour entrer en combat avec les Ténèbres.



Mais il succombe.



Il abandonne ses cinq âmes au monde des Enfers.



Il ne s’agit pas d’une défaite, mais d’une mesure préventive.



L’Homme primordial est un appât pour s’emparer de la HYLE.



Le Roi de lumière fait émaner de lui pour le salut de l’homme un deuxième appel.

Sous la forme d’un Bien aimé de l’être de lumière,

Du Grand Architecte, et de l’esprit vivant.

Il est appelé Mithra en perse.



Lui aussi a cinq fils, ou dieux.



Parmi lesquels l’Adamas de Lumière.



Grâce à l’envoi de l’appel qui vient réveiller l’homme en bas,

Ce dernier réagit par la Réponse.

C’est la pensée de la vie.

L’esprit vivant.



Alors commence l’œuvre de salut.

Elle se termine par la remontée de l’homme primordial.



Ce salut est l’archétype d’un salut mythique.

Celui d’Adam,

Et celui de tout homme.



Comme les cinq éléments de l’âme sont restés prisonniers des Ténèbres,

Le processus du salut n’est pas achevé.



Aussi, l’esprit vivant déclenche la création du monde.



Celle-ci est produite par les Archontes, qui se servent de la quantité de lumière qu’ils ont engloutie.

Comme matériau pour façonner les étoiles, le ciel et la terre.



C’est ainsi que naît le monde, fait de parcelles de Lumière et de Ténèbres.



Il ne succombe pas à une démonisation totale.



Il faut sauver les particules de Lumière.


Alors, un troisième appel.

Un troisième envoyé.



Son lieu de séjour est le soleil.

Son aspect féminin sont les douze vierges de Lumière, qui représentent les signes du zodiaque.



LA DOCTRINE DE REDEMPTION



L’EGLISE MANICHEENNE



FETES ET CEREMONIES



LA COMPREHENSION DU PECHE



UN PETIT RESTE, LES MANDEENS



SOTERIOLOGIE ET ESCHATOLOGIE



ETHIQUE



BAPTEME, MESSE OUR LES MORTS, REPAS FUNERAIRE



HISTOIRE DES MANDEENS

Retour à la page d'accueil : ici