O15267
Voltaire : "Zaïre"



O15267 Voltaire : "Zaire"

"Zaïre"

Voltaire

Larousse



Orosmane

Soudan de Solyme

Jérusalem



Zaïre

D’origine chrétienne

Elevée par les musulmans.



Fatime

La grandeur

Qu’on nomme si souvent du faux nom de bonheur.



Fatime

Fidélité que vous deviez au Dieu que vous avez quitté.



Zaïre

Bonheur de se voir adorée.



Orosmane

Mes justes largesses.

Au lieu de dix chrétiens (libérés) je t’en donne cent.



Orosmane

Jaloux de Nerestan.

Il la tue.

Ne sait pas que Zaïre est sa sœur de Nerestan.

Qu’il n’y a pas de relation amoureuse entre eux.



Orosmane se tue.

Guerrier infortuné (chrétien), mais moins encor que moi,
Quitte ces lieux sanglants.
Remporte en ta patrie
Cet objet que ma rage a privé de la vie.

J’ai donné la mort la plus affreuse
A la plus digne femme, la plus vertueuse
Dont le ciel a formé les innocents appâts

A ses genoux j’avais mis mes Etats

Retour à la page d'accueil : ici