O15264
Peter Sloterdijk : "Tempéraments philosophiques"



O15264 Peter Sloterdijk : "Temperaments philosophiques"

"Tempéraments philosophiques"

Peter Sloterdijk

Pluriel

2014



Nietzsche

Tous les systèmes philosophiques sont toujours aussi des professions de foi involontaires.



Fichte

La philosophie que l’on choisit dépend de l’homme que l’on est.

Les âmes assujetties choisissent un système naturaliste qui justifie leur servilité.

Les hommes à l’esprit fier ont recours à un système de liberté.



Notre croyance en la science

Sans dieu.



Croyance de Platon

Dieu est la vérité.



Schelling

Il porte à son sommet la tonalité du définitif.

Il élève l’oscillation entre des points de vue extrêmes au rang de procédé.

Idole.

Première génération des romantiques.

Fanfare évangélique.

La nature agit de manière créative en nous-mêmes.

Percées vers la modernité lyrique.

Il pratique une histoire naturelle de la liberté, comme une embryologie de la raison.

Il colle son oreille enthousiaste contre le ventre de la nature enceint de l’esprit.


Schelling tardif

Tristesse de l’ange déchu.



Schelling

Penseur idéaliste.

Le mal, une puissance appartenant au monde.

Inquiétant pouvoir qui permet au bas de se placer comme s’il était le haut.



Schelling

Un public d’abord fasciné.

Ensuite, il échoue dans ses évasions philosophiques et historiographiques.



Schelling

Rêve historique de la toute-puissance de la raison.



Schopenhauer

Le premier penseur à avoir quitté l’Eglise occidentale de la raison.



Toute pensée est le produit de son temps.

Retour à la page d'accueil : ici