O15260
Vladimir Jankélévitch : "L’ironie"



O15260 Vladimir Jankelevitch : "L’ironie"

"L’ironie"

Vladimir Jankélévitch

Flammarion

1964



Jules Laforgue

En tête à tête avec la femme
Ils ont toujours l’air d’être un tiers.



L’ironiste ne veut pas être profond.

Il ne veux pas adhérer, ni peser.



Le sérieux est essentiellement fragile.



Hélas !

Pourquoi ne peut-on à la fois être raisonnable et ardent ?


Marc Aurèle

Quand seras-tu, mon âme, simple et nue ?



L’ironie pense une chose, et elle en dit une autre.



Le but de l’ironie n’est pas de nous laisser macérer dans le vinaigre des sarcasmes ni, ayant massacré tous les fantoches, d’en dresser un autre à la place, mais de restaurer ce sans quoi l’ironie ne serait même pas ironique :

Un esprit innocent et un cœur inspiré.

Retour à la page d'accueil : ici