O15236
Corneille : "Polyeucte"



O15236 Corneille : "Polyeucte"

"Polyeucte"

Corneille

Larousse

1933



Sévère

Adieu : je vais chercher au milieu des combats
Cette immortalité que donne un beau trépas



Stratonice

Adorez-vous des dieux ou de pierre ou de bois ?



Dispensez-moi du récit des blasphèmes



Le Dieu de Polyeucte et celui de Néarque
De la terre et du ciel est l’absolu monarque,
Seul être indépendant, seul maître du destin.



Lui seul tient en sa main le succès des combats



Pauline

Souffrez que votre fille embrasse vos genoux.



Félix

Qu’il fasse autant pour soi comme je fais pour lui.

Pauline

Mais il est aveuglé.

Félix

Mais il se plaît à l’être :
Qui chérit son erreur ne la veut pas connaître.



Pauline

Mon père, au nom des dieux…



Félix

Les dieux et l’empereur sont plus que ma famille.



Polyeucte

Félix m’immole à sa colère ;

Qu’un rival plus puissant éblouisse ses yeux

Qu’aux dépens de ma vie il s’en fasse beau-père

Et qu’à titre d’esclave il commande en ces lieux.

Je consens, ou plutôt j’aspire à ma ruine.



Polyeucte

J’ai de l’ambition, mais plus noble et plus belle ;

Cette grandeur périt, j’en veux une immortelle.



Pauline

Quittez cette chimère, et m’aimez.

Retour à la page d'accueil : ici