O15230
François Bott : "Le cousin de la marquise"



O15230 Francois Bott : "Le cousin de la marquise"

"Le cousin de la marquise"

François Bott

Le Monde Editions

1996



Villon

Frères humains qui après nous vivez,
N’ayez les cœurs contre nous endurcis.



Marot

Paris, ville jolie.



Marot

Mon beau printemps et mon été
Ont fait le saut par la fenêtre.



Montaigne

Nonchalance, insouciance.



La Boëtie

Etonnement devant la résignation des peuples.

Consentement de l’homme à l’esclavage.

Si souvent le complice de la tyrannie.



Ronsard

Amelette, Ronsardelette
Mignonelette, doucelettte
Très chère hostesse de mon corps


D’Artagnan

L’existence se résumait dans les chevauchées, les amours, les intrigues, les festins et l’amitié.



Madame de Sévigné, à son cousin, Bussy Rabutin

Eperdument amoureux.

Que voulez-vous que je fasse de votre éperdument, sur le point d’être grand-mère ?



Courtiser une dame, sans forcément l’aimer.


Montesquieu

Trop de gens, amoureux de leur personne.



Erasme

La politesse implique nécessairement la tolérance.

Retour à la page d'accueil : ici