O15226
Constantin l’inconstant, la duplicité opportuniste qui le fit… canoniser, comme Charlemagne, le si cruel



O15226 Constantin l’inconstant, la duplicite opportuniste qui le fit... canoniser, comme Charlemagne, le si cruel

Constantin l’inconstant, la duplicité opportuniste qui le fit… canoniser, comme Charlemagne, le si cruel.



Constantin arien.



Un rêve de croix.



Le choix du clan chrétien.



Beaucoup de crimes.



L’Eglise, elle aussi opportuniste, le canonise.



Apparemment sans miracle.



Sa mère, Hélène, sait qui son fils a tué.



Elle s’élance en terre "sainte", à partir d’un terreau criminel.



Elle cherche à soudoyer le dieu des chrétiens, apparemment assez imbécile.



Que son fils soit disculpé, par donnant-donnant simoniaque, de ses nombreux actes ignobles.



Charlemagne connaît la même logique stupide.



Il tombe malade.



Il se dit :



J’ai peut-être mal fait de trucider 4 600 Saxons ?



Ils étaient païens, c’est vrai.



Mais, après tout, ils étaient, aussi, des hommes…



Une canonisation récompense les crimes de Carloman.



Pour l’Eglise, elle aussi "monstre froid" (Nietzsche), les crimes des grands ne sont pas des crimes.

Retour à la page d'accueil : ici