O15180
Anthologie sélective : "Jacques Copeau"



O15180 Anthologie selective : "Jacques Copeau"

"Jacques Copeau"

Anthologie sélective

Gallimard

2011



Cinq ou six acteurs et un tréteau suffisent à représenter l’univers.



CHARLIE CHAPLIN



Il est de la face et de la famille des grands personnages de la Commedia dell’Arte.



Il oppose les personnages les uns aux autres, non pas en des intrigues subtiles, mais par le libre jeu de leur forte individualité.



La marionnette puissante qu’il a créée ne trouve personne pour lui donner vraiment la réplique.

Ce qu’il y a de faible dans son art, c’est qu’il est seul de sa nature.

Ses comparses ne sont que de pauvres êtres humains, qui semblent faits de baudruches.



Grande vertu du cinéma

Faire retourner l’art dramatique à son enfance.

Lui faire retrouver ses principes.



Une grande mystique

Ce qui n’est pas précisément requis est désagréable à Dieu.



Chaplin s’essaie à se dépasser lui-même.

A monter plus haut.

Il le fait avec une espèce de gaucherie, de timidité, de discrétion.

Quand il a réussi à atteindre ces sphères supérieures, il semble les trouver inhabitables.

Et il en redescend bien vite.

Grâce inimitable avec laquelle il échappe au sublime qu’il venait d’effleurer...


Sommes-nous les représentants d’un irréparable passé ?

Ou bien les annonciateurs d’un avenir ?



CONCLUSION



Le jour où je sentirai mon pied faiblir sur le tréteau

Le jour où ma voix me manquera

Je ferai définitivement retraite entre ces trois collines

Je voudrais qu’il me fût permis de dire :

C’est pour cela que j’ai travaillé.

Retour à la page d'accueil : ici