O15179
Erik Bergengren : "Alfred Nobel, l’homme et l’œuvre"



O15179 Erik Bergengren : "Alfred Nobel, l’homme et l’œuvre"

"Alfred Nobel, l’homme et l’œuvre"

Erik Bergengren

Sequoia-Elsevier

1960



Premiers prix décernés en 1901.



Dans sa vie, beaucoup d'événements extraordinaires, dramatiques et tragiques.



Maison Nobel à Stockholm

Un buste.



Ses parents se marient en 1827.

Son père : Immanuel.

Longues périodes de pauvreté.



Enfance en Suède.



Mon berceau était comme un lit de mort.

Toute petite chance de me sauver, vacillante.



Adolescence en Russie avec son père.

Voyage en Amérique.



Influence de la guerre de Crimée sur son œuvre.



Nitroglycérine.



Catastrophe : explosion.



Fabrique de nitroglycérine.



Dynamite.



Protection des inventions

Exploitation.



Industrie mondiale.



Violences commises par la Commune de Paris, avec des explosifs fabriqués en chambre

Peur irraisonnée de l'opinion publique pour tout explosif.



1875

Invention du plastic.



Production de pétrole en Russie.



Invention de la balistite.



Procès de la cordite.



Luthérien de naissance.

Générosité universelle.



Professeur Schück

Une religion n'avait de valeur à ses yeux que si elle se manifestait par l'amour de l'humanité.



Athéisme ?



Idéalisme supérieur.



Il s'oppose à la foi des principales religions, parce que leur Dieu est le maître injuste et cruel du monde, responsable de toutes les guerres et de toutes les persécutions religieuses.

Un Etre innocent des fautes de l'autre, un Dieu de paix et d'amour total de l'humanité.



Très proche de Shelley

Du christianisme et du platonisme.



Une usine lui demande une photographie pour la publier dans une plaquette

Il répond :

Quand tous mes collaborateurs, jusqu'au dernier ouvrier, auront été priés d'envoyer leurs portraits, alors j'enverrai mon museau de célibataire hérissé de soies pour compléter la collection, pas avant.



Médicaments gratuits.



Quand le monde sera vraiment civilisé, ceux qui ne peuvent plus travailler auront sûrement droit à une pension de l'Etat.

La réalisation de ce plan serait certainement plus facile qu'on ne le pense.



Je suis misanthrope mais très gentil.

Je suis un super-idéaliste qui digère mieux la philosophie que la nourriture.



Il méprise les titres honorifiques.



Ton tantôt mélancolique tantôt sarcastique.



Meurtri par l'adversité et ravagé par la maladie, se dit un instrument de cogitation propre à rien, seul au monde avec des pensées plus lourdes qu'on ne peut l'imaginer.



Troubles cardiaques.

Difficulté à respirer.

Violentes migraines.

Capricieux, agité, amer.



Un homme désespérément solitaire.

Incurablement isolé toute sa vie.

Manque de foyer, de famille.



A sa belle-sœur, Edla Nobel, femme de Ludvig



Quel contraste entre nous !
Vous, entourée d'amour, de joie, d'animation, de vie palpitante, donnant et recevant des soins, aimant et aimée, ancrée dans le bonheur.

Moi, allant à la dérive sans boussole ni gouvernail, comme une épave inutile ballottée par le destin, sans heureux souvenir du passé, sans trompeuses mais belles illusions pour l'avenir, sans le contentement de soi qui embellit la vie à bon compte, sans une famille qui prolonge notre vie après nous, sans amis pour épancher mon cœur et sans ennemis pour épancher ma bile, et au lieu de tout cela, un esprit critique qui éclaire d'une manière impitoyable toute faiblesse et toute souillure dans sa laideur crue. Un tel tableau n'est pas bon pour un foyer de joie et de bien-être, mais pour la corbeille à papiers où je le mets.



Le contentement est la seule vraie richesse.



On bâtit sur le sable et, plus on devient vieux, plus cette fondation devient instable.



L'homme sincère est habituellement vaincu par le menteur.



On ne trouve la justice que dans son imagination.



Il ne suffit pas d'être digne de respect pour être respecté.



Un reclus sans livres ni encre est un homme mort avant sa mort.



La meilleure excuse pour les êtres déçus est que Dame Justice est l'un d'entre eux.



Le respect de soi sans le respect des autres est comme un joyau qui ne reflète pas la lumière.



Après l'agriculture, le charlatanisme est la plus grosse industrie du siècle.



L'espérance est le voile avec lequel la nature cache la nudité de la réalité.



Il avait une prédilection pour les rêveurs.



Il discute des faits les plus invraisemblables.



Aucune situation humaine ne le laisse indifférent.


Malicieux.



Devant un tribunal :

On ne peut s'attendre à voir un explosif couramment utilisé sans perte de vie humaine.

Retour à la page d'accueil : ici