O15150
Sylvie Loiseau : "Les pouvoirs du conte"



O15150 Sylvie Loiseau : "Les pouvoirs du conte"

"Les pouvoirs du conte"

Sylvie Loiseau

L’Educateur

1992



J. Bellemin-Noël

Les contes et leurs fantasmes

Ils brodent sur des fantasmes en procurant des fantasmes avec lesquels broder.



Qui suis-je…

Ce que je suis et ce que je voudrais être…



Symbolisme de l'arbre généalogique.

Pour Nerval, les feuilles recourbées d'un arbre lui suggèrent, dans AURELIA, les figures de ses aïeux.



Le désir de l'être-animal.



J. Lebovici

L'ambivalence des sentiments est normale.

C'est un élément moteur dans la dynamique des relations.



Qui suis-je dans ma relation aux grands adultes proches ?



Le roi Kendamir, qui connaît par cœur une multitude de contes, s'ennuie, et enjoint son conteur favori, Abou Ali, de lui rapporter un conte inconnu.

Le prix de la réussite sera une richesse considérable…

En revanche, s'il échoue, il subira la pal !



Sartre

Pour avoir découvert le monde à travers le langage, je pris longtemps le langage pour le monde.



E. Benveniste

Pour le sujet parlant, il y a entre la langue et la réalité adéquation complète :

Le signe recouvre et commande la réalité ; mieux, il EST cette réalité.



Braver l'interdit : se perdre et se trouver.



Jean-Bellemin Noël

Les contes n'aident pas les enfants en leur enseignant la réalité, mais en leur permettant de fantasmer pour le plaisir.

Le sujet, enfant et adulte, joue des variations sur ses thèmes préférés.



Je veux un enfant, j'en veux un, même si ce doit être un hérisson.

C'est un hérisson…



Eluard

Rends ton cœur enfantin.



Genres de contes




Contes facétieux



Contes merveilleux



Contes d'animaux



Contes de mensonge



Contes de sagesse



Contes étiologiques



Contes de randonnée



Il faut dire les contes que l'on aime à ceux que l'on aime, car le conte est un don.



Les contes ne vivent pas si on ne leur donne pas sa propre chair.



Susana Azquinezer

Le conte…
Plus on le garde,
Plus on le perd ;
Plus on le donne,
Plus on le garde.



Souvent l'enfant ne supporte pas que l'histoire se modifie.

La certitude de connaître le dénouement contenant la garantie que tout le monde se retrouvera.



Winnicott

Parfois, il ne faut changer ni un mot, ni une inflexion de voix.

Constance de l'objet transitionnel.

Retour à la page d'accueil : ici