O15080
Antoine Compagnon : "Les antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland Barthes"



O15080 Antoine Compagnon : "Les antimodernes, de Joseph de Maistre a Roland Barthes"

"Les antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland Barthes"

Antoine Compagnon

Gallimard

2005



William Van Allen

Architecte du Chrysler Building à New York

1929

No old stuff for me !

No bestial copyings of arches and columns and cornices !

Me, I’m new !

Avanti !



Valéry

Le moderne se contente de peu.



Antimodernes

Balzac

Beyle

Ballanche

Baudelaire

Barbey

Bloy

Bourget

Brunetière

Barrès

Bernanos

Breton

Bataille

Blanchot

Barthes…



Thèmes



Non néo-classicisme

Académisme

Conservatisme

Traditionalisme



Mais

Résistance et ambivalence des véritables modernes.



Atmosphère

Contre-révolution

Anti-Lumières

Pessimisme

Péché original

Sublime

Vitupération ou imprécation



Flaubert

Dégoût de la vie moderne.

Dégoût de l’infection moderne.

Dégoût de la charognerie moderne.



Antidémocratisme.



Présence des six thèmes

Maistre

Chateaubriand

Baudelaire

Proust

Barbey

Bonald

Lamennais



Contre-révolution

Une révolution, qui est le contraire de la révolution.



La honte de l’esprit humain.



L’oligarchie de l’intelligence.



Anti-Lumières

Burke, apôtre du réalisme.

Ce fanal obscur.



Pessimisme

Leopardi

Schopenhauer

La société contre l’individu

Résignés à la décadence



Péché originel

Punition

Tous coupables

Contagion

La mort du roi

La victime est le bourreau



Sublime



Burke

Tout ce qui est propre à exciter les idées de la douleur et du danger.

Tout ce qui est en quelque sorte terrible.

Tout ce qui agit d’une manière analogue à la terreur est une source du sublime.

Il peut susciter la plus forte émotion que l’âme soit capable de sentir.

La terreur est l’émotion sublime par excellence.



Kant

Critique de la faculté de juger

Est sublime ce qui, par cela seul qu’on peut le penser, démontre une faculté de l’âme qui dépasse toute mesure des sens.



Impureté

Le bourreau



Le dandy



La haine du sublime



Vitupération


De Maistre

Ce ne sont point les hommes qui mènent la révolution, c’est la révolution qui emploie les hommes.



L’esprit antimoderne



La passion de la langue



Les hommes

Chateaubriand

Joseph de Maistre

Lacordaire



Antisémitisme et antimodernisme, de Renan à Bloy



Renan

Tout Juif est un libéral.

Les ennemis du judaïsme sont en général les ennemis de l’esprit moderne.



Le juif, agent du modernisme



Darmesteter

Le juif est le docteur de l’incrédule.

Tous les révoltés viennent à lui.

Il est à l’œuvre dans l’immense atelier de blasphème.

C’est lui qui forge tout cet arsenal meurtrier de raisonnement et d’ironie qu’il lèguera aux sceptiques de la Renaissance, aux libertins du grand siècle.



Bernard Lazare

Esprit révolutionnaire dans le judaïsme.



Darmesteter

La révolution ?

Une ère nouvelle.

Pour la première fois, la pensée juive se trouve en accord et non plus en lutte, avec la conscience de l’humanité.



Darmesteter et Joseph Salvador

Une analogie profonde entre l’Ancien Testament et la philosophie du 18 ème siècle.



L’antisémitisme des philosémites



Leroy-Beaulieu

Il repère le nouvel antisémitisme des classes éclairées.

Accusant les Juifs d’être les ennemis de la "civilisation chrétienne".

Les Juifs progressistes devenaient pour eux plus dangereux que les Juifs talmudiques.

Participant à la déchristianisation de l’Europe.

Se déduisant de l’assimilation des Juifs.

Le Juif, agent de décomposition.

Les classes éclairées identifient judaïsme et modernisme.

Au moment de la Séparation, les Juifs, victimes indirecte de l’anticléricalisme.

Intolérance.

Les catholiques retournaient contre les Juifs les haines que leur vouaient les anticléricaux.

Solidarité des Juifs et des chrétiens autour de la religion ?



Leroy-Beaulieu

Sémites et antisémites sont presque également enclins à magnifier Israël.



Le philosémitisme des anti-juifs



Bloy

Le salut par les Juifs

Texte violent, obscur, paradoxal.

Antimoderne et antijuif.

Pour lui, un seul être est saint, c’est le Pauvre.

Zadoc Kahn m’oppose les lieux communs les plus abjects.

Il m’affirme qu’il y a du bon dans toutes les religions !

Ce successeur d’Aharon.

Décidément, on est aussi bête chez les Juifs que chez les catholiques.

Œcuménisme de Zadoc Kahn, qui préfère les bonnes paroles de l’anti-antisémitisme.

La question juive, si bassement agitée par Drumont.

Ma vénération profonde pour la race d’où la Rédemption est sortie.

Qui a raison d’attendre SON message.

Conservée dans l’ignominie.

Invinciblement, la race d’Israël.

Du Saint Esprit.

Bloy, dans un dénuement extrême.

Un mandat de Bernard Lazare.

Mais nul… Au nom de Lévy Bloch.



Péguy, entre Georges Sorel et Jacques Maritain



Péguy, contre le monde moderne

Le monde de ceux qui font les malins

Pascal, héros antimoderne

Bergson instrumentalisé

Benda, l’anti-Bergson

Maritain



Thibaudet

L’anti-Brunetière



Julien Benda, un réactionnaire de gauche

Pour un autre parti de l’intelligence



Paulhan antimoderne

Contre Benda.



Julien Gracq



Roland Barthes

Retour à la page d'accueil : ici