O15052
Jean-Jacques Marie : Khrouchtchev, la réforme impossible



O15052 Jean-Jacques Marie : Khrouchtchev, la reforme impossible

"Khrouchtchev, la réforme impossible"

Jean-Jacques Marie

Payot

2010



1955

Izvestia

Le nom de Staline est proche et cher à des millions de travailleurs dans tous les coins du globe.

Dans des millions de cœurs, ses paroles brûlent d’une flamme qui ne saurait s’éteindre.



Khrouchtchev

Staline a été dévoué à la cause du socialisme.

Mais il a tout fait avec des moyens barbares.

Il a anéanti le Parti.

Il n’est pas un marxiste.

Il a balayé tout ce qui était sacré dans l’homme.

Il soumettait tout à ses caprices.



Khrouchtchev

Renforcer la critique du culte de la personnalité.



Khrouchtchev

La faillite de Staline comme chef.

Qu’est-ce qu’un chef qui liquide tout le monde ?



Kaganovitch

Nous portons une responsabilité.

Mais la situation était telle que nous ne pouvions pas nous opposer.



Khrouchtchev

Staline s’est conduit héroïquement, mais il a fait des choses effroyables.

Ce ne sont pas des erreurs, mais des crimes.



Khrouchtchev

Nous ne pouvions alors nous libérer pleinement de l’idée que Staline était le père du peuple, un génie, etc.

Un tueur et un monstre.

Nous nous efforcions de blanchir, de laver Staline.



Khrouchtchev

Dans ses Mémoires, il transforme la décision collective de présenter un rapport au congrès sur le culte de la personnalité en un héroïque acte individuel.



Liquidation par Staline de la quasi totalité des militants qui avaient fait la Révolution.

La dictature du prolétariat s’est tournée non pas contre les ennemis de classe, mais contre les meilleurs représentants de la classe ouvrière même.

C’est une chose effrayante.

Et il n’y a aucune garantie que cela ne se répètera pas



Staline, assassin de toute la fleur du peuple soviétique.

Retour à la page d'accueil : ici